Un entretien entre Vincent Vauclin, président de la Dissidence française, et Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque

72773172_2480306042024076_8822007970108801024_n.png

Vincent Vauclin intervenant à Synthèse nationale

Lors des journées de Synthèse nationale, notre fondateur, Pierre Cassen, a fait la connaissance de Vincent Vauclin, président de la Dissidence française. L’occasion pour nos lecteurs de mieux connaître cet homme, et son mouvement.

Source cliquez ici

Riposte Laïque : Vous êtes donc président de la Dissidence française. Pouvez-vous nous expliquer la spécificité de votre parti, et sa spécificité par rapport à des partis ou organisations proches comme le Parti de la France, le Siel ou Génération Identitaire ?

Vincent Vauclin : La Dissidence Française est une organisation nationaliste fondée en 2011. Notre mouvement s’est rapidement développé au fil des années et des mobilisations, devenant une association en 2013 puis un parti politique à part entière en 2018. Résolument engagée sur le terrain militant, la Dissidence Française s’engage donc désormais aussi sur le terrain électoral. Notre vocation : faire bouger les lignes à droite, imposer nos thématiques dans le débat public, et construire une alternative politique crédible face aux imposteurs de la fausse droite. Sur le fond, nous partageons évidemment un certain nombre de points communs avec d’autres organisations nationalistes ou identitaires, et je pense que c’est davantage sur la forme et la stratégie que nous divergeons. Cela étant dit, nous avons toujours souhaité travailler en bonne intelligence avec toutes les composantes de notre famille politique, et entretenons des rapports réguliers avec plusieurs de ces organisations.

Riposte Laïque : Vous avez réussi à monter une liste aux dernières élections européennes. Vous avez fait un faible score. Avec le recul, considérez-vous que cette initiative, sans doute coûteuse, en valait la peine ? Lire la suite « Un entretien entre Vincent Vauclin, président de la Dissidence française, et Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque »

Les images de l’extraordinaire meeting de Salvini à Bologne

Même si elle se retrouve en ce moment dans l’opposition, la Ligue de Matteo Salvini s’impose inexorablement comme le premier parti d’Italie et parvient à mobiliser des foules impressionnantes.

En témoignent encore ces images de l’enthousiasme populaire suscité par Matteo Salvini lors du meeting extraordinaire qui s’est tenu le 14 novembre à Bologne.

Voir la suite ici

Edition Spéciale : Gilets Jaunes : 1 an et après ? – Journal du lundi 18 novembre 2019

Regarder la video

1) Gilets Jaunes : Un anniversaire mouvementé
2) Gilets Jaunes : Après un an, le bilan
3) La mobilisation sociale met le cap sur le 5 décembre

Edition spéciale. Samedi, le mouvement des Gilets Jaunes fêtait son premier anniversaire. Sans surprise, cet acte 53 a été émaillé par de nombreux débordements alors même que les revendications ne sont plus très claires. Retour sur un an de mobilisation, d’avancées et de reculs, à trois semaines de la grève générale du 5 décembre.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/edition-speciale-gilets-jaunes-1-an-et-apres-journal-du-lundi-18-novembre-2019

Hommage à TEPA

Comme vous le savez, Patrick d’Hondt, dit “Tepa”, s’en est allé jeudi dernier.
Ci-joint un portrait pour la circonstance.

Certes, ses émissions étaient de qualités inégales (invités pas toujours pertinents…) mais l’interviewer s’est toujours montré extrêmement ouvert et sympathique.
Et son parcours, venant du “naïf” UPR pour évoluer vers le Nationalisme, fait écho chez moi…

Aussi, je n’ai jamais senti aucun mépris chez cet homme, beaucoup de curiosité au contraire.
Il a donc joué un rôle important ces dernières années, ne serait-ce que pour nous faire découvrir toutes ces personnalités “borderlines”.

Le travail a été fait avec sincérité, assurément.
Les enregistrements de ses émissions existent, pour la postérité, c’est le principal.
Après, chacun fera son marché évidemment…

Bon dimanche à tous.
projetKO

https://www.medias-presse.info/hommage-a-tepa/114455/

Un krach plus que certain, une crise politique probable, une révolution pas impossible

40732972510_e35bb8dafc_b-845x475.jpg

Le CAC 40 sur le chemin des 6.000 points, au plus haut depuis douze ans, suite à un épisode supplémentaire du vaudeville de la négociation commerciale Chine/USA, alors que l’unique et seule raison est un marché abreuvé de liquidités et des taux d’intérêt ridiculement bas. « Une hausse de misère », en fait, dans des marchés de très faibles volumes, concentrée sur quelques entreprises très performantes, telles que LVMH, en hausse de 57 % depuis le début de l’année, première capitalisation de la zone euro avec une valeur en Bourse supérieure à 205 milliards d’euros !

Les Bourses s’envolent en même temps que les risques d’explosion des bulles boursières, immobilières et obligataires avec un coefficient de Fisher cours/bénéfice à New York de 29, déjà supérieur à celui de la crise des « subprimes » de 2008. Le CAC 40 se dirige vers le record absolu des 7.000 en France de septembre 2000, avec un coefficient de 45 à New York, soit près de trois fois la moyenne annuelle séculaire de long terme de 15,2. Il y a trop de raisons, en France et dans le monde, pour qu’il n’y ait pas d’explosion économique et politique dans notre pays. Lire la suite « Un krach plus que certain, une crise politique probable, une révolution pas impossible »

Gilets jaunes : mutilées par des grenades ou des tirs de LBD, ces «gueules cassées» racontent

Image associée
Fiorina, Alexandre et Antonio ont vu leur vie basculer en un instant quand ils ont été amputés ou gravement blessés par des tirs des forces de l’ordre lors des manifestations des Gilets jaunes.
Un an après le début du mouvement des Gilets jaunes, deux policiers seront bientôt jugés au tribunal correctionnel de Paris pour des violences commises lors des manifestations.
Il s’agit de deux procès distincts, et le début d’une série qui pourrait être longue.
Sur 212 enquêtes confiées par le procureur de la République de Paris à l’IGPN, la police des polices, 146 ont été clôturées, a indiqué le parquet de Paris.
Parmi elles, 18 informations judiciaires sont à l’instruction : deux concernent nos témoins, Alexandre Frey et Fiorina Lignier, qui ont chacun perdu un œil.
72 procédures, enfin, sont toujours en cours d’analyse au parquet de Paris, qui doit décider des suites à donner.
C’est le cas d’Antonio Barbetta, blessé au pied par un éclat de grenade qui témoigne aujourd’hui. 54 autres procédures ont été classées sans suite, majoritairement parce que les faits étaient insuffisamment caractérisés, ou faute d’avoir pu identifier l’auteur.
A l’occasion du premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes, nous avons recueilli les témoignages d’Alexandre Frey, d’Antonio Barbetta et de Fiorina Lignier, tous trois blessés par les forces de l’ordre lors des premières manifestations à Paris.
«La balle de LBD m’a explosé l’œil, la rétine, le nez…»
Alexandre, 38 ans

Lire la suite « Gilets jaunes : mutilées par des grenades ou des tirs de LBD, ces «gueules cassées» racontent »

Google poursuivi en justice en Pologne pour cause de censure idéologique

Dans un communiqué publié le 8 novembre 2019 sur son site, l’organisation polonaise d’avocats et juristes pro-vie et pro-famille Instytut Ordo Iuris indique avoir entamé une action en justice contre le géant américain Google.

Dans cette affaire, les avocats de cette ONG connue pour son efficacité et son activisme en Pologne et à l’étranger, auprès des instances internationales (ONU, CEDH, CJUE, etc.), représentent le rédacteur en chef d’un hebdomadaire conservateur prestigieux, Do Rzeczy. Cinquième hebdomadaire d’actualité sur le marché polonais en termes de ventes, Do Rzeczy est souvent classé premier ou deuxième en termes d’influence, c’est-à-dire en nombre de fois où ses articles sont cités dans les autres médias polonais.
Censure sur YouTube

La plainte de l’Institut Ordo Iuris contre Google concerne tout particulièrement des émissions de la télévision Internet wSensie.tv auxquelles participaient Paweł Lisicki, le rédacteur en chef de Do Rzeczy. Le service YouTube, qui appartient à Google et sur lequel wSensie.tv diffuse ses émissions, a en effet supprimé à deux reprises cet été des épisodes de l’émission Wierzę (« Je crois »), présentée sur le site de la télévision Internet comme étant une émission catholique et dans lesquelles Paweł Lisicki discutait avec le journaliste Marek Myśko de l’enseignement de l’Église en ce qui concerne l’homosexualité. Paweł Lisicki est un journaliste, commentateur, essayiste et écrivain conservateur reconnu en Pologne et très souvent invité sur les plateaux de télévision. Auteur de nombreux livres et féru de théologie et d’histoire, c’est un spécialiste de l’histoire de l’Église.

Lire la suite « Google poursuivi en justice en Pologne pour cause de censure idéologique »

Du 53e acte des gilets jaunes et de l’addition des mécontentements

6a00d8341c715453ef0240a4ebb906200b-320wi.jpgEn cette grise matinée du 17 novembre, voici cette fois un dimanche perturbé par de nouvelles démonstrations de malcontents, déjà rassemblés la veille. Dans la capitale, dès 8 heures, 29 stations de métro avaient ainsi été bloquées par la RATP sur ordre de la préfecture de police.

Cette persistance des Gilets jaunes pourrait surprendre. Les défilés, rendez-vous et ronds-points des contestataires sont en effet passés pendant 12 mois, par toutes les couleurs, y compris le noir des blacks blocs.

Un an auparavant jour pour jour, les Gilets jaunes avaient sans doute rassemblé officiellement 282 000 personnes. Les autorités redoutaient, 364 jours plus tard, 300 à 500 violents, ultrajaunes ou ultragauche confondus ; le ministère de l’intérieur a recensé dix fois moins de manifestants sur toute la France, dont moins de 5 000 à Paris. Le décompte du Nombre jaune recense 39 000 participants dans l’Hexagone. Le mouvement a donc perdu entre 85 et 90 % de son audience. Lire la suite « Du 53e acte des gilets jaunes et de l’addition des mécontentements »

INCROYABLE ! PAS DE DÉGAT SUR LE TRAJET DE LA MANIF IDENTITAIRE

EJmsGn6WsAAuqzX.jpg

Une manifestation rassemblant plusieurs centaines de jeunes (et quelques moins jeunes) identitaires parisiens s’est déroulée ce dimanche après-midi cliquez ici dans le quartier de la place Denfert-Rochereau (XIVe) afin de protester contre l’islamisation de la France.

Fait étrange, alors que la presse aux ordres s’offusque à la moindre poubelle renversée, bien peu d’échos sur ce rassemblement dans les journaux (en dehors de nos gazettes bien sûr). Pourtant, celui-ci est suffisamment rare pour qu’il mérite d’être souligné.

En fait, cette manifestation s’est déroulée, malgré la gravité de son thème, dans le calme et la bonne humeur. Pas de voiture incendiée, ni de vitrine brisée… Cela, c’est inconcevable pour les chiens de garde du Système à l’affut de toutes les provocations « d’extrême droite » possibles et surtout imaginables.

Elle a aussi prouvé qu’une partie de la jeunesse française était prête à se soulever contre l’invasion qu’elle ne veut plus subir…  Alors là, c’en est trop, il ne faut surtout pas que cela se sache. Alors, silence absolu et tout va pour le mieux pour la pensée dominante…

S.N.

http://synthesenationale.hautetfort.com/