Têtes à Clash n°59 : La révolte des peuples a-t-elle commencé ?

Franck Tanguy reçoit Jean Messiha, Laurent Artur du Plessis, Christine Tasin et Christian Combaz. Au programme des débats :
1) La révolte des peuples a-t-elle commencé : Liban, Chili, Algérie, Irak, Vénézuela…?
2) Un an après le début des Gilets Jaunes, bilan des condamnations, la justice a-t-elle eu la main trop lourde ?
3) L’OTAN en état de mort cérébrale, l’Europe en danger ?

https://www.tvlibertes.com/tetes-a-clash-n59-la-revolte-des-peuples-a-t-elle-commence

Les Gilets Jaunes fêtent leur premier anniversaire – Journal du vendredi 15 novembre 2019

Regarder la video

Les Gilets Jaunes fêtent leur premier anniversaire

Pour fêter leur premier anniversaire, les Gilets Jaunes ont appelé aux rassemblements samedi et dimanche partout en France. Un retour en force pris très au sérieux par les pouvoirs publics qui s’attendent à des manifestations sous haute tension.

Dette : des communes à l’agonie

Alors que certaines villes sortent la tête de l’eau, d’autres communes voient leur dette exploser. Un fléau qui s’explique par de multiples raisons mais les solutions, elles, se feront au détriment des contribuables.

Bolivie : cour d’Etat contre les indigènes

La Bolivie s’est dotée d’une présidente par intérim en remplacement d’Evo Morales. L’état sud-américain sombre dans le chaos avec en toile de fond la mise à l’écart pure et simple des peuples autochtones.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/les-gilets-jaunes-fetent-leur-premier-anniversaire-journal-du-vendredi-15-novembre-2019

Loi Avia : la répression va prendre de l’ampleur

OJIM – L’Observatoire du Journalisme avait déjà consacré un article à l’analyse de la loi Avia. Intitulée « loi contre la haine sur internet », elle a été votée à l’Assemblée Nationale le mardi 9 juillet 2019 par 434 voix pour et 33 contre. Elle avait été annoncée par le président Macron lors du dîner du CRIF en février 2019. Son objet est de bannir des grandes plateformes en ligne les discours dits « haineux ». La loi doit être examinée par le Sénat en février 2020.

ABANDON DE LA FONCTION RÉGALIENNE DE L’ÉTAT

La loi de 1881 sur la liberté de la presse donnait au juge et au juge seul les instruments de répression contre les abus : appels au meurtre ou à la violence contre les biens ou les personnes, diffamation etc. La loi veut compléter celle de 1881 pour « réguler » internet. Pour ce faire elle donne à la fois droit et obligation aux réseaux sociaux, de supprimer tous « discours haineux, violents, racistes » sous peine d’amende pouvant atteindre 4% de leur revenu mondial. Constitutionnellement, c’est je juge judiciaire qui est le garant des libertés individuelles, nous assistons ici à une privatisation du pouvoir judiciaire. Lire la suite « Loi Avia : la répression va prendre de l’ampleur »

Crise financière de l’autorité

6a00d8341c715453ef0240a49ccce7200c-320wi.jpgÀ la fin des années 1960 et après quelque 10 ans de fonctionnement des institutions de la cinquième république l’un de ses principaux fondateurs soupirait devant un relatif sentiment d’échec. Michel Debré, son premier chef du gouvernement de 1959 à 1962, et dont le dont de la popularité ne constituait pas le trait dominant disait en effet : « il faudra un jour gouverner cruellement ».

Devant l’accumulation des mécontentements du jour, des mobilisations dans les services d’urgence des hôpitaux, des blocages dans les facultés, des annonces de paralysie dans les transports pour le mois de décembre, mais aussi du désarroi des forces de l’ordre qui n’en peuvent plus, cette petite musique doit tinter aux oreilles d’un pouvoir secrètement aux abois. Lire la suite « Crise financière de l’autorité »

Mort de « Tepa »

Ce jeudi 14 novembre au soir, s’est éteint Patrick d’Hondt, connu sous le pseudonyme de « Tepa ».

Originaire des Antilles et né à Saint-Denis (93), il s’était adonné au rap dans les années 90 et jusqu’en 2009 environ.
Après quoi il commença à s’intéresser à la politique (UPR) et surtout, en 2014, il lança MetaTV, une web-télévision « dissidente », dont il était l’unique animateur.
Presque chaque soir pendant plusieurs années il anima une émission en direct avec un invité, et les internautes pouvaient intervenir par un chat.
Bienveillant et très ouvert d’esprit, il reçut de nombreuses personnes, des plus intéressantes et injustement méconnues, aux plus farfelues (pour être poli). Les millions de vues s’accumulèrent sur la chaîne youtube.
Adepte de la liberté d’expression et curieux, il s’attira logiquement les foudres de l’ignoble LICRA (pour avoir reçu le professeur Faurisson).
Il évolua vers le patriotisme français.
En 2017, après une querelle avec une partie de l’équipe de MetaTv, il lança son site Patriote.info et poursuivit ses entretiens tout en s’engageant personnellement davantage.
En avril 2019, il annonça devoir se mettre en retrait pour lutter contre un cancer, qui finit par l’emporter.
Grâce à lui, de nombreuses personnes se sont intéressé aux questions politiques et ont développé un intérêt pour les mensonges d’État et les complots d’envergure.
Qu’il repose en paix.

http://www.contre-info.com/mort-de-tepa#more-60071

La colère française révèle la fin d’un monde, par Ivan Rioufol

gilets-jaunes.jpg

La colère française n’est pas éteinte. Un an après l’acte I des Gilets jaunes, le 17 novembre, le pays vit toujours un temps révolutionnaire. En apparence, les révoltés ont regagné les villes éteintes et les campagnes silencieuses. Leur désorganisation et leur récupération par l’extrême gauche ont découragé beaucoup d’exaspérés. Mais le pouvoir n’a rien fait, depuis, pour se rapprocher des Oubliés. Les quelques milliards d’euros débloqués n’ont pas répondu aux enjeux existentiels.

La marée protestataire s’est provisoirement retirée, mais elle laisse voir les vraies fractures. La rupture n’est plus entre la droite et la gauche, ni même entre ceux d’en haut et ceux d’en bas. Elle oppose les déracinés aux enracinés. De fait, les cités “populaires”, produits de quarante ans de politiques universalistes, ne se sont jamais senties solidaires de la France profonde, en dépit d’une semblable paupérisation. C’est pourquoi les espoirs de convergence de luttes, relancés ces jours-ci par la gauche radicale, ne sauraient être durables. Le rejet de l’idéologie mondialiste annonce la fin d’un monde. Lire la suite « La colère française révèle la fin d’un monde, par Ivan Rioufol »

Pour une voie nationale de l’économie et de l’emploi.

quand-pole-emploi-imagine-sa-journee-fantasmee-du-chomeur-1229313.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

Malgré les manipulations statistiques, les camouflages, les faux stages, les radiations et les omissions, en dépit du vieillissement dramatique de notre population qui abaisse mécaniquement le nombre des personnes en activité et donc de ceux susceptibles d’être privés d’emploi, les chiffres du chômage repartent à la hausse au troisième trimestre 2019, avec officiellement 8,6% de chômeurs. Comme toujours, les plus de 50 ans sont les plus touchés.
Ces chiffres restent, certes, en recul (-0,5%) par rapport à 2018, mais la tendance lourde est  d’autant plus inquiétante que l’économie française ralentit, que les créations d’emploi reculent, que la consommation demeure atone, que le commerce extérieur reste très largement déficitaire et que l’investissement ne redémarre pas.
Inquiétant également l’augmentation du nombre de personnes non comptabilisées à Pôle emploi mais pour autant sans travail — ce que l’Etat appelle pudiquement le  » halo du chômage — qui concerne 1, 6 millions de français (+ 27 000 personnes au troisième trimestre).

Lire la suite « Pour une voie nationale de l’économie et de l’emploi. »

Messaoudene : pourquoi nous empêcherait on de transformer la France en pays musulman?

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et barbe 
Pour tous ceux qui ont de la complaisance vis à vis de la marche de dimanche, et tous ceux qui l’ont soutenue, petit florilège des propos tenus par les organisateurs.

 Majid Messaoudene, élu de Saint Denis, avait fait des plaisanteries douteuses lors de l’affaire Merah, et affirmé à plusieurs reprises que rien ne peut empêcher la volonté de transformer la France en terre d’Islam.
Yassine Bellattar a lui suggéré à un ministre, Blanquer, de ne plus aller dans le 93 pour avoir dit que le voile n’était pas souhaitable.
Le 93 est donc l’un des premiers territoires conquis par l’Islam en France, dixit Benattar, et la liberté d’expression n’y a plus cours, apparemment.
Ne parlons même pas de ces imams qui affirment que la femme est l’objet de son mari, et que la musique est oeuvre de Satan.
Messieurs Melenchon, Coquerel, Corbiere, mesdames Benbassa, Autain, qui sans le vote musulman ne prendraient que des gamelles électorales, sont des islamo-collabos prêts à vendre la France à l’Islam, contre un strapontin à l’Assemblée.

Que les gens de gauche sincères, qui ont voté pour eux jusqu’ici, en soient désormais pleinement conscients.