Italie : la Ligue premier parti,et le parti identitaire Fratelli d’Italia passe la barre de 10 %

C’est la petite bête qui monte, qui monte, qui monte. Elle n’est pas noire mais verte, le vert de la plaine du Po où elle est née. La Ligue de Matteo Salvini, d’après les sondages, gagne des points et serait aujourd’hui à 34,2 %.

Pendant ce temps-là, il y en a qui descendent : le gouvernement de coalition composé du perdant des dernières élections, le Parti Démocrate, et du Mouvement 5 Etoiles, l’ancien allié de la Ligue mais rentré dans le rang du système après avoir été anti-système, -les fauteuils ministériels sont confortables. Les deux formations sont respectivement à 19 % et 16,3 %.

Le mécontentement des Italiens par rapport à l’actuel exécutif, lui ne cesse de croître : plus de 54 % des Italiens jugent négativement l’action gouvernementale, seulement 22 % l’approuvent, 22 % préférant ne pas s’exprimer.

Quant au parti identitaire Fratelli d’Italia, il rejoint « le seuil psychologique » des 10 % pour la première fois depuis qu’il existe.

C’è chi scende e c’è chi sale” dit le proverbe italien (il y a ceux qui montent et il y a ceux qui descendent).

La petite bête qui monte, la droite souverainiste italienne qui a le vent en poupe, va donner de l’urticaire à plus d’un bien-pensant.

Francesca de Villasmundo

https://www.medias-presse.info/italie-la-ligue-premier-partiet-le-parti-identitaire-fratelli-ditalia-passe-la-barre-de-10/114025/

Les territoires perdus de la République

 Résultat de recherche d'images pour "sarcelles dealers"
François Pupponi révèle l’alliance en banlieue entre les dealers et les islamistes          
Ce témoignage est précieux.
L’ancien maire de Sarcelles fait part de son expérience concrète des réalités de banlieue.
Et là, les rigoristes de l’islam ne font pas la fine bouche lorsqu’il s’agit de leurs intérêts communs avec les caïds de la drogue.

https://ok.ru/video/1648824289965
À Marseille, les élus doivent demander l’autorisation aux dealers pour entrer dans certains quartiers

François Pupponi continue de révéler, interview après interview, l’étendue du désastre auquel nous ont mené 40 ans de lâcheté.

La 4e Fête du Pays Réel, rendez-vous des artisans, artistes et éditeurs du camp national et catholique

A votre agenda, la 4e Fête du Pays Réel

En raison de son succès et du désir d’y faire venir de plus en plus d’exposants de nos provinces les plus lointaines, la 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020, à l’Espace Jean Monet à Rungis, en bordure de Paris (800 places gratuites de parking et nombreux transports en commun).

Une fête du Pays réel ? Qu’est-ce donc ? C’est la volonté, durant deux journées, de mettre à l’honneur la France des terroirs et des clochers dans une ambiance unitaire, conviviale, joyeuse et familiale.

D’une part, de nombreux stands illustreront l’histoire, la foi, les coutumes, le patrimoine, la culture, le savoir-faire, la gastronomie et le dynamisme de ce Pays réel : éditeurs, associations, congrégations, médias alternatifs, artisans, artistes, viticulteurs, brasseurs et petits producteurs rivaliseront de talents et de richesses à vous faire découvrir. Sans oublier, bien sûr, la longue liste d’auteurs pour petits et grands qui viendront dédicacer leurs livres ou bandes dessinées.

D’autre part, tout au long de ces deux journées, des intervenants de qualité se succèderont à la tribune dans une salle réservée à cet usage.

L’année dernière, la Fête du Pays Réel avait rassemblé plus d’une centaine d’exposants, des dizaines d’auteurs venus dédicacer leurs livres et un public nombreux venu de toute la France. Cette année, il faut faire mieux encore !

Vous voulez être exposant lors de la 4ème Fête du Pays Réel ? Contactez dès à présent le secrétariat dédié à la Fête du Pays Réel (paysreel@civitas-parti-catholique.com – 06 65 40 20 35) pour connaître les conditions et tarifs pour votre secteur d’activité et réserver votre emplacement. Réservez sans tarder : le nombre de places est limité. N’hésitez pas à convier vos amis et à faire connaître nos propositions de stands à vos connaissances (associations, artisans et producteurs).

https://www.medias-presse.info/la-4e-fete-du-pays-reel-rendez-vous-des-artisans-artistes-et-editeurs-du-camp-national-et-catholique/114009/

Damien Abad, patron du groupe LR à l’Assemblée : la gauchisation se poursuit

Damien Abad, patron du groupe LR à l’Assemblée : la gauchisation se poursuit

Suite à l’élection de Christian Jacob à la tête du parti, le groupe LR à l’Assemblée (104 députés) s’est choisi un nouveau président en la personne du député de l’Ain Damien Abad, par 64 voix contre 37 pour Olivier Marleix. Il était arrivé en tête du premier tour, avec 34 voix contre 20 pour Olivier Marleix. Michèle Tabarot (17), Daniel Fasquelle (14), Véronique Louwagie (12) et Philippe Gosselin (7) complétaient la liste.

Ce dernier n’est pas vraiment une personnalité de droite :

“Contre l’islamophobie” : une marche qui divise à gauche – Journal du jeudi 7 novembre 2019

Regarder la video

“Contre l’islamophobie” : une marche qui divise à gauche

Lancé le 1er novembre, l’appel à manifester contre l’islamophobie en France n’en finit plus de faire débat. Après avoir signé la pétition, de nombreuses personnalités politiques de gauche font marche arrière et provoquent des divisions.

FDJ, une privatisation et beaucoup d’interrogations

La privatisation de la Française des jeux est lancée. L’état se désengage d’un secteur sensible mais l’entreprise préserve l’essentiel de son monopole en attendant peut-être une dérégulation totale du secteur.

Suède : du paradis à l’enfer

Présenté un comme un paradis économique et social, la Suède devient le théâtre d’une véritable guerre des gangs. Les fusillades et les meurtres se multiplient et l’immigration semble être à l’origine de ce désordre.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/contre-lislamophobie-une-marche-qui-divise-journal-du-jeudi-7-novembre-2019

Immigration : l’aveu d’impuissance du pouvoir, par Ivan Rioufol

emmanuel-macron-conference-de-presse.jpg

Face à l’immigration, le gouvernement ne lèvera pas le pied. Le durcissement de la politique macronienne, annoncé ce mercredi, se traduira en fait par une consolidation de l’immigration économique (13%) et de l’immigration étudiante (32%). Les règles d’accès à la santé gratuite pour les demandeurs d’asile seront certes un peu plus strictes. Mais l’Allocation pour demandeur d’asile (ADA), qui aimante en France les réfugiés déboutés de pays voisins, ne fait pas partie des suppressions envisagées. Une fois encore, le pouvoir se paye de mots en laissant croire en sa détermination à aborder un sujet qui, dans le laxisme qu’il laisse voir, obsède une partie de l’opinion. Une fois encore, la macronie met en scène la grande mascarade qui, depuis deux ans et demi, caractérise ce quinquennat de l’esbroufe. Emmanuel Macron participe volontiers à la promotion de la panique mondialiste sur le Grand réchauffement, qui justifie l’arrivée en Europe de “réfugiés climatiques”. En revanche, il avalise la critique du Grand remplacement, cette expression interdite. Lire la suite « Immigration : l’aveu d’impuissance du pouvoir, par Ivan Rioufol »

Zoom – Arnaud Folch : Algérie française, les vérités interdites

Le directeur délégué de la rédaction de Valeurs Actuelles vient de réaliser un spectaculaire Hors série sur les vérités interdites de la guerre d’Algérie. La guerre d’Algérie a été confisquée par la bien-pensance de gauche. Les nouvelles générations sont ignorantes du drame qui s’est joué en Algérie mais aussi en Métropole. Les plus concernés sourient à ce que l’on peut appeler la « nostalgie » ! Alors, Arnaud Folch fait un travail âpre de réinformation, rétablit les vérités, dénonce ceux qui ont fait le choix de la collaboration avec le FLN contre la France, son armée, son peuple !

https://www.tvlibertes.com/zoom-arnaud-folch-algerie-francaise-les-verites-interdites

Chute du mur de Berlin : une occasion manquée.

44171.HR.jpg

L’avis de Jean-François Touzé

Ce samedi 9 novembre, le monde célébrera le trentième anniversaire de la chute du mur de Berlin.

L’effondrement de ce mur honnis fut, pour les militants anti communistes que nous étions, un moment de joie, mais de joie tempérée.

Le bonheur de voir s’écrouler enfin ce système abject contre lequel notre engagement était total, viscéral et définitif, l’espoir d’une fin rapide de la chape de plomb soviétique qui recouvrait une partie de notre Europe, de la guerre froide et de la menace permanente qui pesait depuis des décennies sur les destinées de notre continent ne suffisaient pas, en effet, à calmer nos inquiétudes ni à dissiper notre malaise à la vue des images relayées par les télévisions du monde entier de ces très chics « happy fews » venus la coupe de champagne à la main participer à un évènement qui ne devait rien à l’attentisme complice qu’ils avaient jusque là manifester face à la terreur rouge. Lire la suite « Chute du mur de Berlin : une occasion manquée. »