Du 19 au 25 août : l’Université d’été d’Académia Christiana dans l’Orne

67322160_2360155887406178_2436313073305255936_o.jpg

Communiqué d’Universita christiana :

Nous voulons que notre pays renoue avec son âme française, c’est-à-dire avec notre histoire. Autrement dit : vivre de notre identité. Nous croyons que la tradition n’est pas le passé mais ce qui ne meurt jamais. Nous voulons que notre identité perdure. Provinciale, française, européenne et catholique, notre identité est une richesse. Nous ne sommes pas des conservateurs de musée, nous brûlons d’un ardent désir de vivre ici et maintenant de nos traditions millénaires.

Nous voulons également la justice et militons pour un ordre politique régi par les lois qui transcendent la volonté des hommes. Notre norme, c’est le réel, c’est-à-dire la nature créée par Dieu. Enfin, parce que nous sommes catholiques, nous voulons que l’ordre politique n’ordonne rien qui soit contraire à la foi et n’interdise rien qui soit exigé par elle. Nous ne sommes pas les gardiens aigris d’un nouvel ordre moral, mais simplement les porteurs d’un ordre politique apte à servir le véritable bien commun.

Immigration : Salvini s’oppose au couple franco-allemand – Journal du mardi 23 juillet 2019

Voir la video

Immigration : Salvini s’oppose au couple franco-allemand

Un mois après l’affaire Carola Rackete, les divisions sur le sujet migratoire sont toujours vives. Alors que plusieurs pays européens se sont entendus sur la création d’un mécanisme de solidarité, le ministre de l’intérieur italien s’oppose toujours aux décisions de Paris et Berlin.

Boris Johnson prend ses quartiers au 10 Downing Street.

Comme prévu, le partisan d’un Brexit dur succède donc à Theresa May à la tête des conservateurs et au poste de premier ministre britannique… Le début d’un parcours qui promet d’être semé d’embûches.

Souriez, vous venez de travailler 203 jours pour l’Etat !

Aujourd’hui 23 juillet c’est le jour de libération fiscale, le jour où vous cessez symboliquement de travailler pour l’Etat et que vous récoltez enfin le fruit de votre labeur. Retour sur une gabegie fiscale française.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/immigration-salvini-soppose-au-couple-franco-allemand-journal-du-mardi-23-juillet-2019

Manifestation contre l’islamisme : Génération Identitaire fait condamner l’État

« En novembre 2017, 2 ans après la tuerie du Bataclan, Génération Identitaire avait organisé une grande manifestation à Paris contre l’islamisme. Celle-ci a été interdite à la dernière minute par le préfet de police pour de prétendus risques de troubles à l’ordre public. Face à cette décision purement politique et cette atteinte à la liberté d’expression nous avons attaqué l’arrêté d’interdiction. Aujourd’hui la justice nous donne raison et condamne l’État à nous verser 1500€ de frais de justice. Cela ne couvre pas tous les frais engagés mais démontre bien que cet acharnement judiciaire sert à nous faire taire. Le tribunal a bien souligné que notre rassemblement ne présentait aucun danger et que nous agissions toujours sans violence ni dégradation pour éveiller les consciences. En écho à cette décision nous demandons la relaxe pour le procès de Defend Europe dans les Alpes. Nos militants ne doivent pas être condamnés à de la prison ferme pour avoir mis en évidence une défaillance de l’État ! »

Youtube


En parallèle: Romain Espino, porte-parole de Génération Identitaire annonce avoir été « censuré définitivement » du réseau social Facebook

http://www.fdesouche.com/1240227-manifestation-contre-lislamisme-generation-identitaire-fait-condamner-letat

La grande question des retraites. Partie 1 : Travail et retraites.

Il n’est pas possible de penser la question des retraites sans poser celle du travail, de ses finalités, de ses aspects et de ses possibilités. Or, trop souvent, les retraites ne sont évoquées que sous l’angle financier ou social, en oubliant que la retraite en elle-même est d’abord la sortie, plus ou moins ordonnée, du monde du travail et de la condition de travailleur, dernier terme que l’on limite trop aux seules classes populaires productrices dans l’idéologie marxiste en oubliant ces classes moyennes, voire supérieures, qui elles aussi sont engagées dans le processus de production de biens et de services, plus dans le secteur tertiaire et dans celui des échanges que dans les usines ou les champs. En fait, c’est le travail qui doit ou devrait déterminer les retraites (ce qui n’est le cas qu’en partie, paradoxalement), leur financement comme leur gestion sur le long terme, et cela nécessite aussi d’en examiner les conditions, autant d’accès que d’exercice et cela sans en oublier à la fois la nécessité et la motivation dans le champ économique comme social.
Lire la suite « La grande question des retraites. Partie 1 : Travail et retraites. »

Une enquête sur les dîners de Macron avec le «Tout-Paris» aux frais de la République publiée

unnamed.jpgL’affaire François de Rugy a «ressuscité» le passé. Des journalistes et figures de la vie politique sont revenus, pour FranceInfo, sur les dîners organisés par Emmanuel Macron à Bercy alors qu’il était ministre de l’Économie. Ils ont notamment évoqué certaines «similitudes» dans ces deux cas.
Les dîners polémiques de François de Rugy ont rappelé aux journalistes et figures de la vie politique, interrogés par FranceInfo, les réceptions tenues à Bercy par Emmanuel Macron, à l’époque ministre de l’Économie.
Selon eux, grâce à ces événements, le Président français a pu établir un solide réseau de contacts qui lui a été bénéfique pour construire sa carrière politique.
«Il y a des similitudes»
Pour Frédéric Says, éditorialiste à France Culture et auteur avec Marion L’Hour du livre Dans l’enfer de Bercy, il existe bien une ressemblance.

«Il y a des similitudes […]. Pour François de Rugy, on parle d’une dizaine de dîners entre octobre 2017 et juin 2018 mais du côté d’Emmanuel Macron, c’était quasiment tous les soirs! C’était très très soutenu», a tenu à préciser Frédéric Says.

«C’était impressionnant»
Christian Eckert, l’ancien secrétaire d’État chargé du Budget au ministère des Finances et des Comptes publics, s’est aussi souvenu de ces réceptions.
«Je ne sais pas si les dîners de Macron étaient comparables avec ceux de Rugy en terme de qualité des repas mais en terme de nombre et de fréquence, c’était impressionnant», a-t-il dit interrogé par FranceInfo.
Le «Tout-Paris» invité
Toujours d’après Christian Eckert, lors de ces dîners, le Président français s’entretenait avec des personnes de tous les domaines.

«La salle à manger peut accueillir les journalistes, les acteurs, les « people », les chefs d’entreprise, les chanteurs, le Tout-Paris et bien au-delà, accourus le plus souvent par l’entrée discrète située quai de Bercy», a-t-il souligné.

Parmi les invités figurent, par exemple, Dalil Boubakeur, alors président du Conseil français du culte musulman,….
[…]
En savoir plus sur sputniknews.com
Sur le même thème lire aussi:

Passé-Présent n°247 : Les raisons de l’antisémitisme au début du XXème siècle

Philippe Conrad accueille l’ancien journaliste Jacques Lambert, spécialiste des peintres de l’Ecole de Paris et auteur de biographies quasi définitives dont celle de Gen Paul, pour son livre L’antisémitisme dans le monde des arts et de la culture 1900-1945 (Editions de Paris -2019 – 304 p. – 20 €).
Dans les domaines cinématographique, théâtral, littéraire, pictural, journalistique, comme ceux de la chanson ou du music-hall, l’auteur traite de l’antisémitisme dans cette 1ère partie du XXè siècle et analyse les raisons qui provoquent ce courant d’hostilité.

Philippe Conrad s’entretient avec Eric Valin, auteur de Tuer l’Union Européenne pour Sauver l’Europe !!, ouvrage auto-édité (2019 – 142 p. -15 €).
Avec ce pamphlet au titre claquant, Eric Valin expose les tares d’une Union Européenne incurable dans sa forme actuelle et propose comme remèdes un système confédéral, une démocratie référendaire, à l’exemple de la Suisse dont l’UE pourrait s’inspirer afin d’abolir ses pesantes contraintes et tendre vers une véritable Europe des Nations.

https://www.tvlibertes.com/passe-present-n247-les-raisons-de-lantisemitisme-au-debut-du-xxeme-siecle

« Le JT de l’éco. Que deviennent mes crédits en cas d’effondrement ? » L’édito de Charles SANNAT

Résultat de recherche d'images pour "le jt de l'éco"
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
Je vous retrouve désormais comme tous les lundis ou presque avec la nouvelle vidéo du Vrai JT de l’éco et de l’or.
Cette semaine, l’idée c’est de répondre à une question que vous êtes très nombreux à vous poser à savoir… 
Que va-t-il se passer pour vos crédits en cas d’effondrement ou de faillite de votre banque ?! Grande question. 
Globalement il vous faudra les rembourser dans presque tous les cas sauf un !! Explications !
Nous parlerons également de l’actualité économique dominée par les baisses de taux à venir de la FED très difficiles à justifier et des contradictions des autorités monétaires. 
Des contradictions qui en disent beaucoup plus que ce que l’on peut croire au premier abord.
La banque centrale sait des choses, que nous ne savons pas… alors essayons de deviner.
Essayons de deviner ce qu’il risque de se passer dans les prochains mois, et évidemment cela tourne essentiellement autour de l’énergie et des guerres pour l’énergie.
Dans cette édition, je consacre d’ailleurs deux articles, l’un à la situation turco-chypriote, et l’autre à la situation libyenne avec 300 000 barils par jour de production portés disparus depuis vendredi dernier suite à la fermeture du plus gros puits.
Nous évoquerons également les tensions dans le Golfe et les effets sur l’or.

Lire la suite « « Le JT de l’éco. Que deviennent mes crédits en cas d’effondrement ? » L’édito de Charles SANNAT »

La ‘droite’ portefeuille qui s’est réfugiée chez Macron va déchanter

La ‘droite’ portefeuille qui s’est réfugiée chez Macron va déchanter

Lu dans Présent :

On a bien compris que la droite a choisi. Elle a désormais choisi ce qui lui apparaît comme le camp à même de préserver son portefeuille. Neuilly, les quartiers chics de Paris et des grandes villes ont choisi Le Maire et Darmanin : le camp du business contre le camp des loosers, en quelque sorte.

Mais dans ce domaine, l’enchantement pourrait ne pas durer. La Cour des comptes vient en effet de tirer le signal d’alarme : elle constate que le gouvernement a accumulé promesses et annonces fracassantes, sans s’assurer que tout cela est financé ou finançable, et sans tenir compte d’une conjoncture mondiale marquée actuellement par un ralentissement.

La Cour des comptes, c’est le gendarme des comptes publics, une sorte de super-commissaire aux comptes. Son rapport d’été est alarmant. Il constate que le gouvernement a accumulé les dépenses et les annonces de dépenses, et en particulier 10 milliards d’euros de mesures destinées à calmer les Gilets jaunes, en décembre 2018, plus 5 milliards de baisses d’impôts annoncées en avril 2019, ceci pour les plus importantes. Mais chaque ministère anticipe actuellement son petit dérapage personnel.

Lire la suite « La ‘droite’ portefeuille qui s’est réfugiée chez Macron va déchanter »

Grand remplacement : la preuve par les prénom

Grand remplacement : la preuve par les prénoms

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’Etat Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en France depuis 1900. Ces fichiers sont téléchargeables via ce lien.

Pour la 4ème année consécutive, Fdesouche publie en exclusivité le baromètre des naissances enregistrées en France sous prénom musulman. L’analyse de l’octroi de prénoms musulmans pour les naissances en France en 2018 révèle :

  • Un taux national qui atteint les 21,6%
  • Un taux de croissance qui parait ralentir : une augmentation de 0,3% au regard de 2017, cette croissance était en moyenne de 0,7% depuis 2000.
  • A noter cependant la nette augmentation des « prénoms rares », c’est à dire ayant enregistré moins de 3 naissances au niveau national sur l’année, qui complexifient la mesure
  • Les statistiques indiquent un taux de prénom musulman estimé à 1/3 des prénoms rares (essentiellement des variations orthographiques de prénoms ou des prénoms composés), représentés en rouge sur le graphe.
  • Sur cette base, l’estimation du taux national d’octroi de prénom musulman en France corrigé serait à 24,2% mais en raison de son caractère incertain, nous en restons au chiffre ci-dessus.