ONG complice des passeurs : qui avait raison ? – Jean-David Cattin (Les Identitaires)

CStar-Defend-Europe-bateau-1024x675-600x396.jpg

Emmanuel Macron avait accusé en juin 2018 l’ONG Lifeline de « faire le jeu des passeurs ». Voici quelques semaines, c’est Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, qui a officiellement reconnu que les ONG étaient – et sont encore – régulièrement complices des passeurs. Nonobstant, le gouvernement français a annoncé le 13 avril accepter de recueillir plusieurs dizaines de clandestins amenés à Naples par des « complices » potentiels de passeurs.

Le chemin de Damas du gouvernement passe par Rome

Bien sûr, il n’est pas innocent que ces déclarations aient lieu en pleine campagne pour les européennes et que l’immigration y soit justement le sujet de préoccupation numéro un des Français. LREM, piètre mécanique gouvernementale mais excellente machine électorale, ne peut l’ignorer sous peine d’aller à la catastrophe en mai prochain. La récente visite de Matteo Salvini à Paris a certainement dû aider les gouvernants français à y voir clair. L’idéologie sans-frontiériste et les bons sentiments ont semble-t-il encore quelques limites. Celles des faits et de la réalité électorale. Lire la suite « ONG complice des passeurs : qui avait raison ? – Jean-David Cattin (Les Identitaires) »

Espagne : l’espoir est de retour

ob_afb7f9_espagne-elections-du-28-avril-2019-vox.jpg

Forum SI cliquez ici

Après les élections générales espagnoles du 28, qui voient l’extrême droite enfin de retour au Parlement avec les 24 sièges de Vox, la première réaction s’exprime par une brève formule : « ¡arriba España! »

Ceci dit, il convient de se garder de tout triomphalisme excessif. Tel est le sens du communiqué, traduit de l’italien par ForumSi, mis en ligne par Gabriele Adinolfi, le 28 avril dans la nuit :

« Résultats en Espagne.

Vox, avec 10,2 %, obtient 24 sièges.

Les socialistes et Podemos obtiennent la majorité relative et, pour gouverner, doivent s’entendre avec les séparatistes basques et catalans.

L’avancée des populistes espagnols a, par conséquent, un sens en soi, mais n’a pas d’incidence sur un cadre général qui a empiré.

Ceci indépendamment de considérations sur la direction ultralibérale de Vox, qui laisse perplexe, mais qui, en l’état actuel, n’est qu’un élément secondaire. Lire la suite « Espagne : l’espoir est de retour »

Anaïs Lignier (Génération Identitaire) mise en examen et placée sous contrôle judiciaire pour une action du mouvement à laquelle elle n’a pas participé !

Jeune mère de famille engagée au sein du mouvement Génération Identitaire, Anaïs Lignier vient d’être mise en examen et placée sous contrôle judiciaire pour une action du mouvement à laquelle elle n’a pas participé !

L’action incriminée avait été menée en octobre dernier dans les locaux de SOS Méditerranée. Mais Anaïs Lignier n’y a aucunement participé. Elle dénonce l’acharnement judiciaire.

Vidéo intégrée

Anaïs Lignier@AnaLignier

J’ai été convoquée aujourd’hui à . Bilan : je suis mise en examen et placée sous contrôle judiciaire alors que je n’étais même pas présente dans les locaux de @SOSMedFrance. L’acharnement contre Génération Identitaire continue !
Soutenez-nous 👇https://generationidentitaire.org/soutenir/ 

1 148 personnes parlent à ce sujet

https://www.medias-presse.info/anais-lignier-generation-identitaire-mise-en-examen-et-placee-sous-controle-judiciaire-pour-une-action-du-mouvement-a-laquelle-elle-na-pas-participe/107840/

De la dissolution comme un des Beaux-Arts

6a00d8341c715453ef0240a481b9d6200d-320wi.jpgIndignation, depuis la conférence de presse présidentielle du 25 avril, chez les commentateurs agréés du politiquement correct : la Macronie, feignent-ils de croire, pencherait désormais à droite. Caramba ! Toujours trop à droite !

Chef d’escadrille de Libé, ou de ce qu’il en reste, Laurent Joffrin s’étranglait dans son billet du 26 de la référence jupitérienne à l’art d’être français. « Valeurs actuelles n’est pas loin » résume cette laborieuse page d’écriture.

Le procureur bien connu Olivier Faye, dans Le Monde mis en ligne le 27[1], va encore plus loin, qui détaille les mots proscrits. Le Journal d’un curé de campagne de Bernanos, L’Enracinement selon Simone Weil[2] ont été cités : bigre, ça commence mal. Et puis des éléments de langage interdits, des nuisances dont on ne parle guère que dans le petit peuple : l’islam politique, l’immigration, les accords de Schengen. Houla la !

En attendant Godot, pour ma part, j’avais griffonné ce jour-là les quelques lignes suivantes :

Le monde, et pas seulement le quotidien qui porte son nom, retient certainement son souffle. Après le différé imposé par le point de détail, le président que l’Europe nous envie de moins en moins va parler ce soir. Sa réponse s’adresse, nous assure-t-on avant même d’en connaître le contenu, aux revendications des gilets jaunes. Comme cette vague protestataire se refuse depuis le départ à tout porte-parole, on imagine autant l’impossibilité de négocier que le refus de ses sympathisants d’accepter la moitié de poire qui lui sera proposée. Il paraît que 300 journalistes sont invités à perdre 2 ou 3 heures en fin de journée. On nous assure aussi que l’indice Cac 40 recule légèrement. Bref, les affaires reprennent. Lire la suite « De la dissolution comme un des Beaux-Arts »

Près d’un quart de la population en France a un lien direct avec l’immigration

Près d’un quart de la population en France a un lien direct avec l’immigration

Jean-Paul Gourévitch, consultant international sur l’Afrique, les migrations et l’islamisme radical, a bien voulu répondre aux questions du Salon Beige à propos de son nouvel ouvrage :

Vous venez de publier un ouvrage intitulé: “Grand remplacement: réalité ou intox?” Comment peut-on répondre à cette question sachant que les statistiques ethniques sont interdites en France? 

L’ouvrage que je viens de sortir chez Pierre-Guillaume de Roux, qui a eu le courage de le publier,  vise justement à faire la lumière sur les questions liées à la population d’origine étrangère et à la population de confession musulmane sur lesquelles la législation française est une des plus frileuses dans le monde. La thèse du Grand Remplacement, adulée par les uns, exécrée par les autres, se nourrit de ces incertitudes et des fantasmes ou des schématisations qui s’y accrochent comme des sangsues. Elle suppose en effet une transformation quantitative de la population résidant en France  due à la fois à un  solde migratoire et à un solde naturel positifs de la population d’origine étrangère, et une mutation qualitative de cette population, l’islam et notamment sa mouvance la plus radicale prenant progressivement la place occupée par les chrétiens et les agnostiques. Enfin elle pose comme principe que ce « remplacisme »  est voulu ou au minimum toléré par les autorités nationales, ce qui lui a valu d’être accusée de « complotisme ».

Pour reprendre votre question, ce sont moins les statistiques ethniques qui sont interdites que leur publication, l’INSEE et l’INED ayant, à partir des données des recensements, des éléments pour déterminer le nombre et la composition de la population d’origine étrangère, du moins celle qui est en situation légale et qui a fait l’objet d’un dénombrement. Mais outre l’accès possible à certaines de ces données et la comparaison des ratios d’un recensement à l’autre, les chercheurs disposent d’éléments complémentaires : les statistiques de l’OFII, de l’OFPRA et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, les chiffres communiqués  par les diasporas avec lesquels je travaille personnellement  dans le cadre du Partenariat Eurafricain, et ceux fournis par les pays étrangers qui ont des ministères ou des secrétariats d’Etat en liaison avec leurs population d’origine résidant en France comme le Mali ou le Maroc, les enquêtes internationales comme celles d’Eurostat ou de Migrations Watch et les données transmises par des associations qui sont en contact direct avec les migrants, les mini-enquêtes faites sur un département, une ville,  un quartier, une école, une PMI,  qui ne sont pas généralisables mais donnent des éléments d’appréciation.

Bref il n’est pas impossible, en attendant que la France autorise la compilation et la publication de statistiques ethniques, comme une centaine de pays l’ont déjà fait, de mettre en place une méthodologie scientifique pour une approche vraisemblable de la transformation de la population résidant en France. C’est ce à quoi j’ai consacré une partie de mes recherches.

Lire la suite « Près d’un quart de la population en France a un lien direct avec l’immigration »

Tommy Robinson a annoncé sa candidature aux élections européennes

tommy-robinson-bbq-600x450.jpg

L’ancien fondateur de la English Defense League, connu pour sa mobilisation contre l’islamisation du Royaume-Uni, bénéficie d’un soutien populaire important, qui s’est notamment manifesté lors de sa condamnation, pour avoir filmé l’ouverture du procès concernant les viols collectifs de Telford.

Bien qu’il se soit rapproché de UKIP, le parti souverainiste eurosceptique fondé par Nigel Farage, Tommy Robinson a préféré se présenter en indépendant aux élections européennes.

Voir la suite

Macron aux Français : « Je ne vous ai pas compris »…

19172823.jpg

Jean-François Touzé

Délégué national du Parti de la France
aux Études et Argumentaire
Much ado about nothing » aurait dit Shakespeare. « Beaucoup de bruit pour rien », en effet.
Pour nous autres, Français, la conférence de presse d’Emmanuel Macron, jeudi soir, pourrait être l’occasion de former un nouveau proverbe populaire : à grand minuscule débat, petites réponses dérisoires.
Comment Macron qui connaissait pourtant les enjeux après cinq mois de mouvement des Gilets jaunes, a-t-il pu, au cours de cette interminable intervention qui se voulait gaullienne et ne fut que bavarde et bonimenteuse, se contenter de ces demi-annonces hasardeuses et vides de toute portée ? Des mesurettes incertaines payées en monnaie de singe ; des baisses fiscales en trompe-l’œil, non précisées et non financées ; des promesses démagogiques en viager d’une démocratie d’apparence ; un inutile cautère sur la jambe fracturée de la cohésion territoriale ; sans parler du coup de pouce démago pour les familles monoparentales ou la création surréaliste à l’échelon national d’un conseil de défense écologique, sans doute destiné à barrer la route aux supposées menaces climatiques comme le fit en 1986 Alain Carignon, alors ministre de l’environnement, en stoppant à nos frontières le nuage nucléaire venu du Tchernobyl.
En lieu et place d’une conférence de presse présidentielle, c’est, en effet, à la revue promotionnelle d’un catalogue d’annonces printanières que s’est livré le 25 avril un Emmanuel Macron plus illusionniste et mystificateur que jamais.

Lire la suite « Macron aux Français : « Je ne vous ai pas compris »… »

Hervé Juvin, candidat aux européennes : “L’Europe ne se fera pas en défaisant les nations qui la composent”

Retrouvez Hervé Juvin, le brillant n°5 de la liste du RN, notamment sur RT

et sur Europe 1 (entre 15 et 25 minutes)

https://www.europe1.fr/emissions/votre-grand-journal-du-soir-du-week-end/philippe-vandel-280419-3895651

et naturellement sur son site de campagne.

https://www.lesalonbeige.fr/herve-juvin-candidat-aux-europeennes-leurope-ne-se-fera-pas-en-defaisant-les-nations-qui-la-composent/

L’urgence climatique

planete bombe.jpg

Par Jarente de Senac

L’urgence climatique est à double détente : nationale et mondiale. Nationale en ce qui concerne les pays industrialisés incités à se montrer moins gourmands en énergie, notamment fossile ; internationale dans la mesure où il est difficile de discipliner des pays qui veulent accélérer leur développement, comme la Chine et l’Inde. Sans exclure les Etats-Unis qui, en bon insulaire trumpien, se foutent carrément des problèmes inhérents au climat et qui entendent bien demeurer le  leader mondial d’une économie qui nous voue au suicide.

En matière de climat, nous l’avons déjà dit et répété, la terre subit une nouvelle phase climatique contre laquelle on ne peut rien, si ce n’est s’en accommoder en s’adaptant. Mais il est un autre aspect d’une nécessaire politique écologique, celle qui consiste pour l’homme à lever le pied sur la destruction de son environnement et de ses écosystèmes. Cela nécessite comme l’ a bien énoncé, à ma grande surprise, Nicolas Hulot, de changer notre modèle économique et donc nos modes de production. Pour les raisons de notre remise en cause du système libéral, je vous renvoie à l’incontournable ouvrage d’Alain de Benoist (Contre le libéralisme, Rocher) qui en détaille clairement les motifs.

Lire la suite « L’urgence climatique »