Appel à se mobiliser pour Notre-Dame de Paris et pour sainte Jeanne d’Arc

Père Laurent.jpg

Père Laurent, aumônier de Civitas, ofm cap.

Chers Amis,

C’est avec le cœur endolori par l’incendie de Notre-Dame de Paris que se déroulera cette année notre défilé en l’honneur de sainte Jeanne d’Arc. Comme si cette souffrance ne suffisait pas, cet événement a soulevé un inimaginable déferlement de haine contre l’Eglise catholique et la France chrétienne. Les vrais Français ne peuvent rester insensibles en face de ce torrent de blasphèmes. Oui, Notre-Dame de Paris, sur l’Ile de la Cité, c’est le cœur de notre capitale. C’est là que Louis XIII, en 1638, consacra la France à la Sainte Vierge, en action de grâces pour la protection divine obtenue dans les périls qu’il eut à affronter. « Pour monument et marque immortelle de la consécration présente que nous faisons, dit-il, nous ferons construire de nouveau le grand autel de l’église cathédrale de Paris avec une image de la Vierge qui tienne entre ses bras celle de son précieux Fils descendu de la Croix ; nous serons représentés aux pieds et du Fils et de la Mère, comme leur offrant notre couronne et notre sceptre ». Souvenons-nous que le premier spectacle que virent les pompiers après l’incendie, ce fut précisément ce même autel encore éclairé par les projecteurs. Lire la suite « Appel à se mobiliser pour Notre-Dame de Paris et pour sainte Jeanne d’Arc »

Annonces présidentielles : rendez-vous raté – Journal du vendredi 26 avril 2019

Annonces présidentielles : rendez-vous raté

A l’avant veille de l’acte 24 des Gilets Jaunes le président de la république a présenté ses propositions post-grand débat. Des annonces pas vraiment à la hauteur et qui laissent entrevoir une crise politique longue.

L’inquiétant projet de loi pour la cathédrale Notre Dame

Une semaine après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le gouvernement s’active. Pour tenir le délai de 5 ans fixé par Emmanuel Macron, l’exécutif a adopté un projet de loi faisant fi de certaines obligations patrimoniales et sécuritaires.

L’Amazonie défigurée

L’Amazonie perd de sa splendeur. Selon l’ONG Imazon, la déforestation en Amazonie a augmenté de 54% en janvier 2019 par rapport à janvier 2018. Le président Bolsonaro est directement pointé du doigt dans l’aggravation de la situation.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/annonces-presidentielles-rendez-vous-rate-journal-du-vendredi-26-avril-2019

Bérénice Levet : « Libérons-nous du féminisme ! »

1427345876.jpg

2211340731.jpgLe Cercle Pol Vandromme recevra Bérénice Levet qui présentera son dernier livre « Libérons-nous du féminisme ! » Le mercredi 8 mai à 19h au Thon Hotel Stéphanie à Bruxelles

Docteur en philosophie, essayiste, Bérénice Levet est notamment l’auteur de « La théorie du genre ou le monde rêvé des anges » (Grasset) et du « Crépuscule des idoles progressistes » (Stock).
Dans « Libérons-nous du féminisme ! » elle fustige avec talent et rigueur les dérives du néoféminisme qui n’est plus que « criminilisation du désir masculin, guerre des sexes, néopuritanisme, épuration culturelle, politique du deux poids-deux mesures lorsque le mâle est musulman… ».

2017 12 01 PUB SITE 2.jpg

« Il ne nous a pas écoutés »: pour les gilets jaunes, les réponses d’Emmanuel Macron ne passent pas

Capture.pngAprès plus de cinq mois de manifestations, les « gilets jaunes » attendaient les annonces du président, jeudi 25 avril. Ils n’ont pas été satisfaits par les réponses d’Emmanuel Macron.
Les « gilets jaunes » se sont rassemblés, jeudi 25 avril, pour écouter la conférence de presse du président de la République.
Rapidement, Emmanuel Macron évoque ces « gilets jaunes » et fait référence aux violences commises lors des manifestations. Des explications que n’acceptent pas les « gilets jaunes ». 
[…]
En savoir plus sur francetvinfo.fr

Après ces dialogues sur l’Europe, y a-t-il encore un européiste ?

Après ces dialogues sur l’Europe, y a-t-il encore un européiste ?

Hier soir, dans un Cirque d’hiver à Paris plein, les Eveilleurs d’Espérance et Valeurs Actuelles ont organisé une série de débats sur l’Europe.

Le premier a opposé François-Xavier Bellamy à Jacques Attali, l’auteur des nomades contre celui de la demeure.

François-Xavier Bellamy a déclaré :

“L’Europe est d ‘abord une civilisation, un héritage, une histoire et un élan”. “L’Europe c’est d’abord le petit miracle de la démocratie athénienne, l’esprit latin, et l’histoire du christianisme qui développe la notion de la dignité humaine“. “L’Europe c’est cette civilisation malade de l’oubli d’elle même”. “Que l’Europe retrouve qui elle est, le sens de sa civilisation, voici ce dont nous devons nous rappeler”.

Jacques Attali a répondu :

“C’est l’islam qui a fait survivre la pensée grecque.” [sic : il s’agit bien sûr des chrétiens d’Orient] “L’Europe va de l’Angleterre à la Russie. C’est une grande erreur de na pas être capable d’arrimer la Russie à l’Europe. Nous sommes un lieu d’héritage et de défense de la démocratie. Or nous voyons la menace de tout se défaire avec le nationalisme et le populisme.” “Si le nationalisme et le populisme, l’emportent, nous aurons la guerre!” “La solidité de l’Europe réclame l’ouverture au monde. Il ne s’agit pas de faire l’apologie du nomadisme mais de faire le constat de son existence. La sédentarité est une exception dans l’histoire de l’humanité.” “Je ne pense pas qu’il faille être des voyageurs sans bagage. Mais se rappeler ce proverbe : quand tu voyages pense à la maison ; quand tu es à la maison, pense au voyage.” “Il faut penser l’Europe comme un idéal politique. Il faut un gouvernement politique de l’Europe.”

Ce à quoi Bellamy a rétorqué :

Lire la suite

Conférence de presse : Macron parle pour ne rien dire et joue les prolongations

macron250419.png

À 18 h 04, Emmanuel Macron, devant trois cents journalistes, s’assied à son bureau, placé sur une estrade. Pour une fois, il arrive presque à l’heure. Son discours préliminaire doit durer, selon son entourage, une vingtaine de minutes. Ensuite, place aux questions. Mais le temps passe. Et quand, au bout de 56 minutes, il achève son exposé, on s’aperçoit qu’il n’a pratiquement rien dit qu’on ne savait déjà et qu’après de longues semaines de « grand débat », il joue les prolongations.

Notre Président commence par expliquer ce qu’il a appris de ce « grand débat » : sur l’injustice fiscale, territoriale, sociale, sur l’absence de confiance envers les élites, le sentiment d’abandon et le manque de considération qu’éprouvent beaucoup de Français. Il a beaucoup réfléchi. A-t-il fait fausse route ? Non, répond-il, catégoriquement. À bien des égards, les « fondamentaux » de son action étaient justes : ils doivent être poursuivis, fortifiés, accélérés. Regardez, les résultats commencent à venir ! Il faut juste placer « l’homme » un peu plus « au cœur de notre projet », retrouver davantage « la maîtrise de notre destin » par le projet national et européen. Il faut aussi demander à chacun « le meilleur de lui-même » et cultiver « l’art d’être Français ». Que c’est beau ! Mais encore ? Lire la suite « Conférence de presse : Macron parle pour ne rien dire et joue les prolongations »

Un objectif vital pour notre avenir construire un réseau pour le « NATO EXIT »

640283780.png

Auteurs : Prof Michel Chossudovsky et Manlio Dinucci 

Quel a été le résultat du Colloque international “Les 70 ans de l’OTAN : quel bilan historique ? Sortir du système de guerre, maintenant”, qui s’est tenu à Florence le 7 avril 2019. Manlio Dinucci en parle avec Michel Chossudovsky.

Note : au cours de cette année, l’OTAN effectue 310 exercices militaires, quasiment tous contre la Russie.

Avec l’OTAN du welfare au “warfare”

70 ans de l’OTAN. Interview de Michel Chossudovsky sur les 70 ans de l’OTAN : “ce n’est pas une Alliance, ce sont les USA qui commandent, ils veulent plus de dépense militaire dans toute l’Europe, ils sont prêts à de nouveaux conflits armés, y compris nucléaires”

Au colloque international “Les 70 ans de l’OTAN : quel bilan historique ? Sortir du système de guerre, maintenant”, qui s’est tenu à Florence le 7 avril 2019 -avec plus de 600 participants d’Italie et d’Europe-, a participé comme principal intervenant Michel Chossudovsky, directeur de Global Research, le centre de recherche sur la globalisation (Canada), organisateur du Colloque avec le Colitato No Guera No Nato et d’autres associations italiennes. Nous avons posé quelques questions à Michel Chossudovsky -un des plus grands experts internationaux d’économie et géopolitique-, collaborateur de l’Encyclopedia Britannica, auteur de 11 livres publiés en plus de 20 langues.

***

Quel a été le résultat du Colloque de Florence ?

L’événement a eu un très grand succès, avec la participation d’intervenants provenant des États-Unis, d’Europe et de Russie. L’histoire de l’OTAN y a été présentée. Y ont été identifiés et attentivement documentés les crimes contre l’humanité. À la fin du Colloque a été présentée la “Déclaration de Florence” pour sortir du système de la guerre.

Lire la suite « Un objectif vital pour notre avenir construire un réseau pour le « NATO EXIT » »