« Tout va basculer ! ». L’Europe de Nathalie Loiseau a vécu …

2625595404.jpg

« Le monde actuel : le face à face des puissances. L’Europe ne peut se construire que sur les peuples, les nations, les États »

Il fallait entendre,  jeudi soir (4 avril), autour de minuit, lorsque son tour fut venu, Nathalie Loiseau prononcer sa conclusion à la fin du grand débat de lancement de la campagne des européennes, sur France 2. Organisé, soit dit en passant, dans les formes terriblement contestables qu’on connait.  

Nathalie Loiseau parle … La succession des phrases apprises par cœur a comme toujours en pareil cas un air de récitation inconvenante. Cette parole artificieuse égrène la mécanique des arguments de telle sorte qu’ils ne peuvent guère convaincre, fussent-ils justes … Ils ont été trop rabâchés et cette intellectuelle hors normes n’en a pas trouvé de nouveaux. L’écoute en devient ennuyeuse. dérangeante. Sans compter le phrasé monocorde. Y-t-il au moins un fond ? Ne sont-ce que des mots creux ? 

Nathalie Loiseau porte la parole majoritaire au parlement. Minoritaire dans le pays. Si c’est un honneur, c’est un honneur redoutable. Elle exprime surtout la pensée présidentielle. Celle des oligarques hors sol et des élites mondialisées.   Lire la suite « « Tout va basculer ! ». L’Europe de Nathalie Loiseau a vécu … »

Donald Trump mécontent au sujet de la question migratoire

trump-file-600x338.jpg

INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation deRadio Courtoisie) : 
Donald Trump a limogé dimanche dernier sa secrétaire à la sécurité intérieure chargée de l’immigration, Kirstjen Nielsen, en poste depuis juillet 2017. Trois jours plus tôt, il avait déjà évincé le chef de la police de l’immigration, Ron Vitiello. Ces décisions traduisent l’exaspération de Donald Trump face à l’absence de résultats de son administration à propos de la question migratoire. En effet, les arrivées de sans-papiers en provenance d’Amérique centrale sont désormais au plus haut depuis une décennie. Près de 100.000 personnes ont été arrêtées juste en mars après être entrées sans autorisation sur le sol américain.

Ces arrestations constituent l’un des indices les plus fiables pour mesurer l’immigration illégale, nous explique Le Monde. L’une des personnes pressentie par la presse pour lui succéder est Stephen Miller qui prône un programme similaire à celui qui avait été tenté en 2011 qui permettait aux autorités américaines d’interroger et d’enregistrer les empreintes digitales de personnes originaires de 25 pays jugés « à risque élevé », et prévoyait aussi de stocker les informations des résidents américains âgés de plus de seize ans originaires de ces mêmes pays

Passé-Présent n°234 : Quand l’Europe a appris la mort de Napoléon

Philippe Conrad évoque l’itinéraire politique de Raymond Poincaré.
Député à 27 ans, Académicien à moins de cinquante ans, Chef du gouvernement en 1912, cet avocat lorrain sera le Président de la République tout au long de la Grande guerre. Il ne sollicitera pas de nouveau mandat présidentiel en 1920, mais accédera de nouveau à la Présidence du Conseil en 1922. Il critiquera la politique d’apaisement et de réconciliation envers l’Allemagne prônée par Aristide Briand. En 1926, devant l’ampleur de la crise financière, il est rappelé à la tête du gouvernement. Il imposera alors une bénéfique dévaluation monétaire et parviendra à équilibrer le budget de la France (ce qui ne se reproduira plus avant 1965).

Souffrant, il se retire de la vie politique et consacre ses dernières années à la rédaction de ses mémoires.

Raymond Poincaré, personnage politique majeur de la Troisième République aura su inspirer la confiance des français au cours des premières décennies troublées du XXè siècle.

Quand l’Europe a appris la mort de Napoléon
Bonaparte n’est plus ! sous-titré : Le monde apprend la mort de Napoléon – juillet/septembre 1821, Thierry Lentz trouve un angle original pour nous fournir la matière d’un nouveau livre sur Napoléon 1er. Au prix d’un patient travail documentaire, il a recueilli les réactions des Européens lorsque la nouvelle de la mort de l’Empereur leur est parvenue, soit – en raison des délais de navigation entre l’île de Sainte-Hélène et la Grande-Bretagne – deux mois au-delà du 5 mai 1821.

De Louis XVIII à Talleyrand, de Cambacérès à Chateaubriand, de Madame Mère à Marie-Louise, de l’Aiglon aux opinions publiques française, autrichienne, britannique, russe, espagnole, italienne, Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, dresse un constat des comportements d’alors qui pourront paraître surprenants au lecteur contemporain.

Retrouvez le numéro de La Petite Histoire sur la garde impériale de Napoléon

https://www.tvlibertes.com/passe-present-n234-quand-leurope-a-appris-la-mort-de-napoleon

Selon le président du Parlement de l’UE, la France a commis «une erreur historique» en Libye!

Selon le président du Parlement de l’UE, la France a commis «une erreur historique» en Libye!
La France et… le Royaume-Uni car si la France a bien attaqué la Libye, cela a été fait à 50-50 avec les Anglais et le tout avec des missiles guidés laser lancés d’avions européens mais… donné par les Américains!
Il faut dire, que nous vivons une époque de guerre pour l’énergie, qu’à l’époque le pétrole était cher, très cher, que BP venait de faire exploser une plateforme dans le golfe du Mexique et devait plus de 20 milliards de dollars aux Américains qui ont donc filé des bombes aux Anglo-français pour aller rapiner le pétrole libyen et payer ainsi… les 20 milliards.
C’était aussi pour donner un peu de pétrole aux Français, et c’était la compensation au retour de la France dans l’OTAN, enfin bref, c’est à la fois simple et compliqué.
Ce qui est simple, c’est que comme nous n’avons plus de pétrole et pas tellement d’idée, mais de gros muscles, nous cassons la gueule à ceux qui en ont et nous le volons.
Pardon… nous exportons la démocratie dans les dictatures arabes…. hahahahahahaahahahahah, vous pouvez toujours y croire.
Après on se retrouve avec des hordes migrants contre lesquels il ne faut rien dire parce que sinon on pourrait voir nos âneries et nos vols de pétrole… alors on nous explique que pour être généreux il faut apporter la démocratie à coup de bombes et récupérer un maximum de migrants dont l’arrivée fera le malheur aussi bien des déjà-là que des nouveaux-venus.
Re-hahahahahahahahahha, car il vaut mieux rire de tout cela, tellement c’est à vomir.

Lire la suite « Selon le président du Parlement de l’UE, la France a commis «une erreur historique» en Libye! »

Faut-il dissoudre la CAF pour avoir financé les djihadistes ?

Faut-il dissoudre la CAF pour avoir financé les djihadistes ?

Le gouvernement étudie actuellement la possibilité de dissoudre Génération identitaire, ce qui n’est pas si simple (voir ici). Les médias contribuent massivement à ce but en diffusant l’information comme quoi le terroriste de Nouvelle-Zélande leur a fait un don de 1 000€ en 2017. Génération Identitaire l’a reconnu et a annoncé que cette somme serait reversée à une association venant en aide aux pupilles de la nation dont les parents sont morts en rendant service à la France :

Vidéo intégrée

Johan Teissier@JohanTeissier

RT – Brenton Tarrant, le terroriste de Christchurch est maintenant lié à , le parti d’Emmanuel !

Soutenez-nous ➡️ https://generationidentitaire.org 

322 personnes parlent à ce sujet

Mais venons-en à la CAF en lisant cet article assez pertinent trouvé sur le site Atlantico :

Il s’agira donc de trouver une motivation crédible ce qui promet de ne pas être aussi simple que prévu : le groupe ne revendique aucune violence (zut), se fait même fort de vouloir créer un débat pacifique (flûte), et ne veut même pas remettre en cause la République (et caca boudin). Autrement dit, il va falloir échafauder autre chose pour dissoudre légalement le groupe.

Heureusement, une lumière s’est allumée au bout du tunnel : il semblerait bien que Brenton Tarrant, le terroriste de Christchurch, ait fait un don à l’association avant son départ pour l’autre côté du globe. Aubaine ! L’association devient dès lors récipiendaire de fonds issus d’un terroriste et peut donc éventuellement être elle-même classée comme terroriste… (…)

Espérons qu’il ne viendra à l’idée de personne de tenir exactement le même vis-à-vis des Caisses d’Allocation Familiale qui ont, de façon tout aussi certaine et connue, financé des djihadistes ; ceci aboutirait à dissoudre les CAF au même titre que Génération Identitaire.

Pour mémoire :

https://www.lesalonbeige.fr/faut-il-dissoudre-la-caf-pour-avoir-finance-les-djihadistes/

Le Parti de la France va fêter ses 10 ans

56595428_2288303754778611_2130434070943891456_n.jpg

Samedi 11 mai, le Parti de la France célébrera ses 10 ans d’existence au cours d’un grand banquet dans un prestigieux restaurant du Paris historique. Tout au long de la journée, des personnalités qui ont contribué à la fondation et au développement de notre mouvement prendront la parole.
Afin que le maximum de militants et de sympathisants du Parti de la France puisse participer à cet événement, le tarif est fixé à 20 € par personne, le PdF prenant le reste à sa charge.
Vous pouvez dès maintenant envoyer votre réservation accompagnée de votre règlement par chèque (à l’ordre de Myriam Baeckeroot) à cette adresse : PdF – Banquet des 10 ans – 6, allée des Templiers – 78 860 Saint-Nom-La-Bretèche
Renseignements au 06 38 73 25 61 ou 10ans@parti-de-la-france.fr

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Grand débat : atterrissage dangereux, par Ivan Rioufol

gilets-jaunes-9253-p1-macron-600x415.jpg

Défense de rire : ils étaient cinquante Foulards rouges, dimanche, place de la Bastille. Mobilisés par la macronie pour répliquer au “fascisme” et à la “violence” des Gilets jaunes, les tenants du parti de l’Ordre ont dû annuler leur marche vers la place de la Nation. Les commentateurs, prompts à souligner l’essoufflement du mouvement populaire lancé le 17 novembre, n’ont pas jugé utile de s’attarder sur le fiasco du camp qu’ils défendent. Cet échec spectaculaire dit beaucoup, pourtant, de l’isolement croissant du pouvoir. Ceux qui reprochent aux révoltés de répéter : “Nous sommes le peuple” ont arithmétiquement raison ; toute la France n’est évidemment pas Gilets jaunes. Cependant, rien n’aurait dû être plus facile pour le pouvoir et ses soutiens que de mettre en place une autre contre-manifestation nationale, faisant suite à celle du 27 janvier qui avait rassemblé laborieusement 10.000 personnes selon la police. Mais il faut croire que les citoyens ne se bousculent pas pour s’identifier aux “winners” de la “start-up nation”, promus par Emmanuel Macron. Lire la suite « Grand débat : atterrissage dangereux, par Ivan Rioufol »

Politique & Eco n° 210 – Les Gilets Jaunes… l’insurrection civique, Les racines de la colère avec Jean-Michel Vernochet

Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Jean-Michel Vernochet, ancien reporter au Figaro, pour son livre : »Les Gilets Jaunes l’insurrection civique, les racines de la colère » (éd. APOPSIX).

1) Quarante années de mépris : les Gilets Jaunes, un sursaut vital

– La République « en marche forcée »
– Qui a rédigé le cahier des charges, l’Europe antichambre de la globalisation
– La France asphyxiée
– Le travail, les impôts garantis de la finance
– Les Gilets Jaunes beaucoup plus qu’un mouvement catégoriel
– L’explosion des dettes
– Le roi Macron est nu
– La vente à l’encan du patrimoine
– La doxa de la concurrence
– Manifestations… de l’instinct de conservation
– Repenser les impôts

2) La sécession populaire : un phénomène durable

– Légitimité de l’insurrection ?
– La disqualification de l’adversaire
– Les héritiers de 68 : une réaction bourgeoise
– Etrangers à la France
– Manipulation des foules de Gustave Le Bon à Tchakhotine, les démentis des Gilets Jaunes
– Lobotomisation des esprits par les droits de l’homme
– La religion du bien et le camp du même nom, une imposture !
– Le modèle suisse en question
– Une internationale populiste ?

3) Propositions iconoclastes

– La fin du couple franco-allemand
– L’Allemagne reprend la main
– Réforme du mode de scrutin, proportionnelle intégrale
– Le mandat impératif. Tyrannie et dictature
– Macron virtuose du boniment
– Le sénat en question: le garder, le réformer ?
– Destitution du président pour haute trahison : le Pacte de Marrakech
– Le référendum d’initiative populaire
– Moratoire sur la dette
– Retour de la taxe Tobin ?
– Arrêt de l’immigration
– Allègement des charges sociales
– La télévision en question : Hannouna et Schiappa le degré zéro de l’information et de la politique
– Michel Serre et la télévision

Les dons aux associations et fondations d’intérêt général ont enregistré une baisse inédite

Les dons aux associations et fondations d’intérêt général ont enregistré une baisse inédite

Les effets de l’impôt à la source se font ressentir :

L’année 2018 a bousculé notre écosystème fiscal, très stable depuis plusieurs années : hausse de la CSG pour les retraités, transformation de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière et enfin l’arrivée du prélèvement à la source. Ainsi les dons aux associations et fondations d’intérêt général ont enregistré une baisse inédite depuis une dizaine d’année : -4,2 % selon le baromètre de la générosité 2018 de France générosités. […]

Entre 2017 et 2018, le montant des dons reçus par les associations et fondations françaises a baissé en moyenne de – 4,2 %. Une baisse significative après une progression constante des dons entre 2013 et 2017 de + 9 %. La baisse est plus forte au premier semestre 2018 : – 6,5 % qu’au 2ème semestre – 2,6 %.

Derrière cette baisse globale de – 4,2 % se cache une grande diversité de situation entre les organisations faisant appel aux dons.

Deux constats s’imposent : la fragilité de la collecte liée aux dons « ISF/IFI » qui a pourtant constitué un levier de croissance majeur ces dernières années pour les organisations collectrices et l’impact de la hausse de la CSG chez les donateurs les plus modestes. Ainsi le baromètre France générosités ISF/IFI réalisé, en juillet 2018, sur un panel de 31 fondations, mettait en avant que les montants des dons reçus dans le cadre des dons IFI 2018 avaient baissé de 54 % par rapport aux dons ISF de 2017 (Une perte estimée de 130 à 150 millions d’euros).

Les associations et les fondations ont également constaté une baisse des dons issus de certains de leurs donateurs fidèles. Elles ont reçu notamment de nombreux courriers de donateurs retraités déclarant devoir suspendre leurs dons cette année pour des raisons financières. Dès le mois d’août 2018, 18 % des donateurs retraités déclaraient avoir d’ores et déjà réduit leur générosité du fait de la hausse de la CSG et 20 % des donateurs retraités confiaient avoir l’intention de réduire leur dons. […]

https://www.lesalonbeige.fr/les-dons-aux-associations-et-fondations-dinteret-general-ont-enregistre-une-baisse-inedite/