Nouvelle vague de folie fiscaliste

6a00d8341c715453ef022ad3e50075200b-320wi.jpgEn posant, dans sa lettre aux Français du mois de janvier, la double question : d’une part, « Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ? » ; et d’autre part « Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ? », le président de la république a bien évidemment ouvert une boîte de Pandore.

Aussitôt, les esprits faux n’ont pas manqué de s’engouffrer dans ce débat piégé. Plus grave encore, sous prétexte de faire intervenir ses ministres dans le grand débat, on les a laissés s’exprimer de manière contradictoire, au mépris du principe essentiel au fonctionnement d’une démocratie parlementaire : la solidarité gouvernementale.

De toute évidence la véritable urgence se situe dans la deuxième partie de la phrase interrogative.

Quelle que soit la manière de définir, et de calculer, la part de la richesse nationale absorbée par les prélèvements obligatoires, la France bat tous les records. Lire la suite « Nouvelle vague de folie fiscaliste »

Trump – Kim Jong-Un, une rencontre atomique ? – Journal du mercredi 27 février 2019

https://chaine.tvlibertes.com/widget/rencontre-trump-kim-jong-un-journal-du-mercredi-27-fevrier-2019
Trump – Kim Jong-Un, une rencontre atomique ?

C’est déjà leur deuxième rencontre, Donald Trump et Kim Jong-un se retrouvent à Hanoï au Vietnam. Huit mois après le sommet de Singapour, les deux dirigeants doivent à nouveau discuter de la dénucléarisation de la Corée du Nord…

Halal et Casher privés de label bio : un tournant ?

Mardi, la Cour de Justice de l’Union Européenne a refusé que le label bio puisse être accordé à de la viande d’animaux abattus rituellement. Une décision qui pourrait bien bousculer l’agriculture biologique dans le bon sens.

Nicolas Dupont-Aignan en campagne au Salon de l’agriculture

Passage obligatoire de tous les politiques, le Salon de l’Agriculture est au coeur de l’actualité. Mardi, c’était au tour de Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France de faire le déplacement à la rencontre des éleveurs français.

L’actualité en bref

https://www.tvlibertes.com/rencontre-trump-kim-jong-un-journal-du-mercredi-27-fevrier-2019

Une France toujours plus liberticide

reseaux-sociaux.jpg

Les lois liberticides s’amoncellent sans interruption sur le bureau de l’Assemblée nationale.

Après la loi dite « anti-fake news » (qui interdit à l’initiative privée de concurrencer le monopole d’État sur les fausses nouvelles !), nous arrivons à une loi contre les « propos haineux » sur internet.

Le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, prétend que cette loi pourrait faire d’internet un « espace d’amour ». Encore un peu et l’amour va devenir obligatoire sous peine de sanctions pénales !

Cette nouvelle loi viserait à « responsabiliser » les plateformes de réseaux sociaux (notamment Facebook et Twitter) pour tout message « inapproprié ».

Je ne sais pas bien à quoi sert le secrétaire d’État au Numérique, mais ce que je peux dire avec certitude, c’est qu’il n’a rien compris au fonctionnement d’internet. Lire la suite « Une France toujours plus liberticide »

Maxime Nicolle veut renverser le Système

Maxime Nicolle.jpgUn passage télé chez Cyril Hanouna et c’est la notoriété pour Maxime Nicolle. Depuis on le retrouve chaque samedi, dans une manifestation. À Paris, à Nice, à Toulouse, à Bordeaux… Le Télégramme vient de découvrir son existence.
Il n’est jamais trop tard pour bien faire. À plusieurs reprises, nous avions souligné que la presse régionale ne se pressait pas pour réaliser des entretiens et des portraits avec les leaders bretons des Gilets jaunes. Un oubli en quelque sorte…
Le Télégramme (samedi 23 février 2019) vient de réparer cette insuffisance rédactionnelle grâce à une rencontre avec Maxime Nicolle qui habite Léhon (près de Dinan).
Évidemment, ce dernier n’est pas un intellectuel comme Hervé Berville (LREM), le député de la circonscription. Maxime Nicolle est simplement un Breton un peu plus décidé que les autres. Un indigène qui n’est pas né au Rwanda.
« Aller à l’Élysée chercher Manu pour le mettre en prison »
Il s’était rendu célèbre an appelant à « aller à l’Élysée chercher Manu pour le mettre en prison » (sic). Après tout Carlos Ghosn est bien en taule au Japon ! Sa notoriété a démarré avec une vidéo sur Facebook. Depuis, il a développé sa petite entreprise en lui donnant une tournure militante : « Flyrider info blocages » (174 000 abonnés).

Lire la suite « Maxime Nicolle veut renverser le Système »

Démocratie de l’émeute ?

3374767857.jpg

Le président de la République est bien gentil quand il nous dit qu’il ne veut pas d’une « démocratie de l’émeute ».

Personne ne veut, d’ailleurs, d’une démocratie de l’émeute. Sauf les Black-block, les Antifas et les racailles-pillards des banlieues,  contre lesquels justement presque rien n’a été fait. En ce moment et depuis des années. Ils ont trop opportunément servi à discréditer les Gilets jaunes pour qu’on décide des mesures pourtant assez simples qui les auraient empêchés d’infiltrer les cortèges des dits Gilets jaunes  chaque samedi soir à la nuit tombante. Car imagine-t-on des manifestations aussi déterminées que sans violence, sans désordre et sans casse ? Et que les Français continueraient aujourd’hui de soutenir massivement car les difficultés, les affres, même, des Gilets jaunes ils les connaissent trop bien et ils les vivent eux aussi ? Quel risque, quelle situation immaîtrisable c’eût été ! Les violents, les casseurs, les voyous, la pègre ont été en la circonstance l’aubaine du Pouvoir. Comme toujours, comme dans toute révolution, figurez-vous ! Alors, Emmanuel Macron reprend la main, remonte dans les sondages et retourne une partie de l’opinion. Il reforme le vieux parti de l’ordre. De l’ordre prétendu – sur la nature et la qualité duquel on ne sera pas trop regardant, bien-entendu. Et les médias des oligarques au secours du macronisme de relayer à l’envi la formule lénifiante : « Je ne veux pas d’une démocratie de l’émeute »… Lire la suite « Démocratie de l’émeute ? »

Je suis venu vous dire que je vais diminuer le budget de l’hébergement d’urgence

Je suis venu vous dire que je vais diminuer le budget de l’hébergement d’urgence

Emmanuel Macron s’est offert une petite séance photo de maraude à la rencontre des personnes sans domicile fixe. Normalement un peu de propagande ne devrait pas nuire au pouvoir. Mais celle-ci pourrait bien lui revenir en pleine figure.

En effet, c’est l’occasion de se pencher sur les 57 millions d’euros supprimés pour les quelque 780 centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), des structures accueillant des personnes en difficulté.

Cesser de financer l’immigration, cela est trop dur pour le régime macroniste. Mais couper les subventions des organismes qui oeuvrent en faveur des personnes en difficulté, cela ne devait pas faire de bruit.

https://www.lesalonbeige.fr/je-suis-venu-vous-dire-que-je-vais-diminuer-le-budget-de-lhebergement-durgence/

Des Gilets jaunes à la Monarchie royale. Partie 1 : Quand une grande part du peuple s’absente de la démocratie représentative.

couv22.jpg

La révolte des Gilets jaunes n’est pas exactement une révolution, même si elle contient en elle des potentialités révolutionnaires, en particulier dans le désir de rupture avec des formes de la démocratie qui leur semblent faire la part trop belle aux classes dominantes : la démocratie parlementaire ou qualifiée de représentative est la plus dénoncée parce qu’elle paraît légitimer un « pays légal » sans devoirs réels à l’égard des électeurs. Dans le même temps, les manifestants du samedi et des ronds-points évoquent une possible dissolution de l’assemblée nationale (privilège réservé, par la constitution de la Cinquième, au président, ici celui-là même dont la démission est réclamée par ces mêmes manifestants) et le retour des Français aux urnes, démarche qui révèle un reste d’attachement à la « geste électorale parlementaire ». Cette apparente contradiction dans le discours revendicatif signale aussi le côté spontané et désordonné d’une révolte que personne n’attendait vraiment mais que beaucoup, inconsciemment ou non, espéraient, y compris nombre de royalistes. Ce qui est certain, c’est que la question de la démocratie et de ses applications, de ses formes mais aussi de son fond, de sa définition, est à nouveau posée, et qu’il serait bien dommage, là encore, que les royalistes ne participent pas à la réflexion sur ce sujet, en précisant leurs propre lecture et propositions. 
Lire la suite « Des Gilets jaunes à la Monarchie royale. Partie 1 : Quand une grande part du peuple s’absente de la démocratie représentative. »

Matteo Salvini reprend la Sardaigne à la gauche

salvini-1165563-600x387.jpg

 EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : 
La coalition entre le parti Forza Italia de Silvio Berlusconi et la Ligue de Salvini a remporté hier l’élection régionale de Sardaigne.

Selon les résultats partiels, Christian Solinas, candidat de la coalition, a remporté près de 48% des voix, tandis que Massimo Zedda, représentant de la gauche, n’a obtenu qu’environ 33% des votes.

Le Mouvement 5 Étoiles, partenaire de la Ligue au niveau national, poursuit quant à lui son effondrement. Son candidat, Francesco Desogus, n’a obtenu que 11% des voix. Le parti avait pourtant recueilli 40% des suffrages lors des législatives de mars 2018.

Lire la suite