Le coût de 40 000 migrants mineurs isolés aurait permis de sauver 40 000 paysans

Capture.pngÀ l’heure où s’ouvre le Salon de l’agriculture, à la fois la plus grande ferme de France et  la manifestation la plus fréquentée par les politiques, faisons un tour d’horizon du monde paysan, auquel 85 % des Français sont très attachés.
4 000 animaux et 360 races seront présentés par 1 050 exposants. (Figaro)
Pendant cette 56e fête de l’agriculture, on va célébrer l’excellence de l’élevage français et faire l’éloge d’un savoir-faire unique au monde. Une réputation largement méritée.
Les plus belles stars de nos élevages vont être bichonnées, lustrées, brossées comme un sou neuf, telles des mannequins de haute couture, pour se pavaner devant le public et les photographes. La star du salon, c’est « Imminence ».
Dans chaque stand, chacun pourra goûter ce qui se fait de meilleur comme produits du terroir pour satisfaire son palais. Éleveurs, maraîchers, céréaliers, vignerons, tous passionnés par leur métier, feront honneur à la réputation de notre production agroalimentaire.
Les Français aiment leurs agriculteurs. Ils les jugent sympathiques, passionnés, courageux et surtout utiles.
.
En effet, un paysan nourrit 60 personnes en 2019, contre 15 il y a 40 ans.
.
Le nombre d’exploitations s’est effondré. Le secteur agricole ne représente plus que 3,6 % de la population active.
.
Il reste 474 000 exploitations générant un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros.
.
Pour la 3e année consécutive, le modèle agricole français a été promu « le plus durable au monde » par The Economist, loin devant l’Espagne (19e) ou les USA (26e).

Lire la suite « Le coût de 40 000 migrants mineurs isolés aurait permis de sauver 40 000 paysans »

En s’attaquant aux médias, les Gilets Jaunes ont posé un acte authentiquement révolutionnaire

bobards-dor-10-ans-588x330.jpg

Jean-Yves Le Gallou, Président de Polémia cliquez ici

Discours de clôture de la Xe cérémonie des Bobards d’Or.

Castigat ridendo mores : “elle (la comédie) corrige les mœurs par le rire” disait le poète latin Horace. C’est cette idée qui a inspiré la démarche des Bobards d’Or. Quel était notre objectif ? Rire et faire rire des mensonges des médias pour les inciter à ne plus recommencer. Mais les médias, hélas ! sont incorrigibles. Ils retombent toujours dans les mêmes travers.

Les bobards de guerre se suivent et se ressemblent : les méchants Irakiens, les méchants Serbes, les méchants Syriens sont accusés de disposer d’armes chimiques. Et quand les démentis arrivent, il est trop tard. Les mensonges ont produit leurs effets. Des morts par centaines de milliers. Des pays détruits. Et les médias passent au suivant… au mensonge suivant.

Les bobards antiracistes se reproduisent aussi selon un schéma identique. Dans l’histoire de l’  « ophtalmo raciste » comme dans celle du soi-disant viol de Théo Luhaka on retrouve le même mécanisme : un mythomane « racisé » – pour parler comme nos médias – lance un bouteillon. Et celui-ci est repris en cœur par tous les médias. Sans la moindre vérification. Je dis bien TOUS les médias officiels, c’est le bobard total. Lire la suite « En s’attaquant aux médias, les Gilets Jaunes ont posé un acte authentiquement révolutionnaire »

Allemagne : des policiers berlinois coopèrent avec des clans criminels arabes

« Nous supposons qu’au moins six collègues, si ce n’est pas plus d’une dizaine, ont et maintiendront continuellement des liens d’informations avec le milieu des clans criminels arabes« , a déclaré Thomas Wüppesahl, lui-même détective et porte-parole de l’Association fédérale des policiers critiques.

Jusqu’à présent, la lutte contre la criminalité clanique s’était principalement concentrée sur les grandes familles arabes. À la mi-janvier, la police a notamment arrêté les frères Arafat et Yasser Abou-Chaker. Ils sont soupçonnés d’avoir projeté l’enlèvement des enfants du rappeur Bushido. Il est toutefois très difficile pour les enquêteurs de connaître les structures et l’organisation internes de ces clans et il est presque impossible d’y infiltrer des enquêteurs.

Un autre problème a été identifié: des policiers de Berlin sont manifestement en contact avec les membres des clans familiaux arabes et ils leur fournissent des informations.

En effet, les relations familiales sont « plus importantes que celles de l’État de droit ». Cela vaut également pour de nombreux « Allemands de souche », a déclaré M. Wüppesahl. Les policiers en question n’ont heureusement pas toujours un accès immédiat à l’information qui pourrait être importante pour eux. «Toutes les fouilles, descentes ou arrestations ne sont pas révélées à l’avance.»

Dans l’ensemble, Wüppesahl est très critique à l’égard de la police de Berlin. Lui-même a été policier pendant 30 ans et parle de « transformation profonde », dûe à la formation et à la sélection du personnel. A Berlin, le niveau de recrutement aurait été considérablement réduit. «Beaucoup de ceux qui suivent actuellement une formation de policier n’auraient jamais été acceptés il y a 20 ou 30 ans de cela.»

Welt

Merci à Nick

http://www.fdesouche.com/1164651-allemagne-des-policiers-de-berlin-cooperent-avec-des-clans-criminels-arabes

Le poids des retraités

Entre réquisitoire contre un état boursouflé et discrète promotion de la politique d’Emmanuel Macron, la récente note de Bercy sur la fiscalité et les dépenses publiques a été jugée incroyable et insolite par les médias.

Le tableau que présente Bercy des dépenses publiques est édifiant. Pour la simplicité, les proportions s’expriment par rapport à 1 000 euros dépensés. La dépense de loin la plus importante se révèle être celle des retraites. Le budget de l’État y contribue à hauteur de 268 euros sur chaque millier d’euros dépensés. Plus du quart ! La famille, qui est l’avenir, demeure un parent pauvre, puisque seulement 42 euros sur mille lui reviennent. Et pour ce qui est des « services publics régaliens » – défense, sécurité, justice – on atteint péniblement les 60.

L’assurance-maladie constitue le deuxième poste, avec 191 euros pour mille dépensés, prix de « prestations sociales importantes » au contraire de citoyens d’autres pays « moins généreux leurs citoyens reçoivent moins de prestations et paient donc moins d’impôts, de cotisations ou de taxes en contrepartie, ils recourent pour leur couverture maladie ou pour la retraite à des systèmes d’assurance privée auxquels ils cotisent par ailleurs ».

La note de Bercy pointe également l’extrême lourdeur des ponctions publiques sur les finances privées en France 45 3 % de prélèvements obligatoires sur le PIB en 2017 et une dépense publique qui a atteint les 56,5 % du PIB cette même année. C’est du socialisme pur et dur où l’État décide de plus de la moitié des dépenses des richesses créées par les Français, au prix de leur liberté. La redistribution est au premier plan « Le niveau de vie des 20 % des Français les plus pauvres est augmenté de près de 75% grâce à la redistribution ». L’histoire ne dit pas ce qu’il en est des non-Français, qui bénéficient largement de cette redistribution. Lire la suite « Le poids des retraités »

Bistro Libertés avec Philippe Pascot, responsable des Gilets Jaunes

Martial Bild et les sociétaires reçoivent l’une des principales figures des Gilets Jaunes, Philippe Pascot. Homme de gauche et pourfendeur de la corruption, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Pilleurs d’Etat » et le dernier « Pilleurs de vie ». Ils débattent de la dernière enquête de l’IFOP sur le conspirationnisme en France et de l’état de léthargie générale, 100 jours avant les élections européennes.

https://www.tvlibertes.com/bistro-libertes-avec-philippe-pascot

« Ils » veulent dissoudre le Bastion social… Sommes-nous chez les fous…

JOLY THOMAS 4.jpg

Un communiqué de Thomas Joly

Secrétaire général du Parti de la France

Parfois, on se demande si on n’est pas chez les fous. Mercredi soir, au dîner du CRIF, Emmanuel Macron évoquait « une résurgence de l’antisémitisme sans doute inédite depuis la Seconde Guerre mondiale ». S’il le dit. La veille, Gilles-William Goldnadel déclarait : « Depuis 1945, toute goutte de sang juif qui a coulé en France vient de l’islamisme, personne d’autre », et l’avant-veille, la journaliste Judith Waintraub soulignait qu’« aujourd’hui, l’antisémitisme qui tue et qui a tué depuis 2003, ce sont des crimes qui ont été perpétrés par des arabo-musulmans, ce n’est pas l’extrême droite ».

Alors, sans doute un peu naïf, on imagine qu’Ils vont taper un grand coup. Par exemple, fermer quelques salles de prière où l’on prêche – pas en latin – la haine de la France, des croisés, des juifs, expulser quelques imams étrangers. Mais non, pas du tout. Le Président annonce qu’il a demandé au ministre de l’Intérieur d’engager la procédure pour dissoudre trois groupuscules d’extrême droite, dont le Bastion social. « Une annonce d’opportunité », affirme Mediapart, révélant que la décision était dans les tuyaux du ministère de l’Intérieur depuis plus de deux mois. Dans opportunité, il y a opportunisme, que voulez-vous… Et, toujours selon Mediapart, le motif de dissolution du Bastion social ne serait pas l’antisémitisme mais son incitation à la constitution d’un groupe armé…

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2019/02/23/sommes-nous-chez-les-fous-6130980.html

De la paupérisation des Français aux Gilets Jaunes – Revue Militant

21ème entretien-vidéo de la revue Militant réalisé en février 2019 entre MM. André Gandillon et Florian Rouanet.

Sommaire :
Régime républicain, 2 siècles de sophisme, droit et personnalisme, majorité silencieuse, code génétique d’une nation, lutte des classes, inégalités territoriales, bourgeoisie et judaïsme, légitimité : la durée entre gouvernement et peuple, complotisme et populisme, souveraineté, mondialisme bancaire, prison ferme contre Christophe Dettinger, énucléation des manifestants, migrants et insécurité, Grand Débat National médiatique, élections européennes, révolte sociale au Vénézuela, situation allemande dans l’Union Européenne, Gilets Jaunes à l’international, Revue Militant…

https://florianrouanet.wordpress.com/2019/02/21/de-la-pauperisation-des-francais-aux-gilets-jaunes-revue-militant/

Quel est le poids des francs-maçons sous l’ère Macron?

Quelle est la vraie nature des liens entre Alexandre Benalla, membre de la loge des Chevaliers de l’Espérance à la Grande Loge Nationale Française (GLNF), et le conseiller d’Emmanuel Macron, bientôt exfiltré, Ismaël Emelien, formé à l’école très maçonnique de Stéphane Fouks (tendance Grand Orient), chez Havas? Comment comprendre les pluies de contrats que signe l’ancien garde du corps, son amitié avec l’affairiste Alexandre Djouhri, réfugié à Londres, comme avec Philippe Solomon, qui l’a introduit auprès de plusieurs chefs d’Etats africains francs-maçons? […] 

« Sans verser dans la parano, chaque fois qu’une décision illogique est prise dans le monde des affaires, on peut suspecter qu’il y a solidarité maçonnique », affirme le conseiller du tout-Paris du business, Alain Minc. Contrairement à une idée reçue, les réseaux maçons ne sont pas une survivance des IIIe et IVe Républiques. Ils se développent au même rythme que le nombre de francs-maçons en France, multiplié par cinq en cinquante ans, pour atteindre aujourd’hui 180.000 membres, réunis dans une vingtaine d’obédiences, où élus locaux, médecins, petits patrons, avocats, enseignants, policiers et militaires sont surreprésentés. […]

Challenges

http://www.fdesouche.com/1164611-quel-est-le-poids-des-francs-macons-sous-lere-macron

Critiquer Mahomet : un interdit inscrit dans la charia et la CEDH ?

cedh.jpg

La conférencière autrichienne Elisabeth Sabaditsch-Wolff, condamnée pour avoir blasphémé contre Mahomet, a demandé à la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme le réexamen de son affaire. Une pétition en ligne signée par plus de 58.000 personnes soutient cette demande.

Elle s’était contentée d’une question rhétorique. Elle avait pris soin de s’appuyer sur des faits historiques. Elle s’exprimait dans le cadre d’une conférence… Qu’importe : elle a osé vouloir rendre le « prophète de l’islam » indigne de « vénération », elle pouvait donc être condamnée.

C’est, en substance, ce que la Cour européenne des droits de l’homme avait conclu dans un retentissant jugement en octobre 2018 : ces propos outrepassent la liberté d’expression car ils « ne pouvaient être compris que comme cherchant à démontrer que Mahomet n’était pas digne d’être vénéré ». Un zèle bien surprenant puisque les musulmans ne prétendent pas adorer ni même vénérer Mahomet.

Il était reproché à la conférencière de ne pas avoir été « neutre » et « objective » dans ses remarques, mais malveillante. Son appartenance au FPÖ, le parti autrichien d’extrême droite, n’a certainement pas joué en sa faveur. Lire la suite « Critiquer Mahomet : un interdit inscrit dans la charia et la CEDH ? »