La stratégie « Gilets jaunes » de Macron pour gagner les Européennes

nation-republique-588x330.jpg

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère ♦ 

On passe du grand débat au grand paradoxe. Le mouvement des Gilets jaunes n’avait qu’un dénominateur commun : l’antimacronisme. Or, le pouvoir qui devait être désavoué aux le 26 mai lors des élections européennes risque de s’en tirer… grâce aux Gilets jaunes !

Listes cannibales

Le scénario n’est certes pas encore certain, mais il se met en place. Le but du président est bien sur de récupérer les suffrages de la droite la plus bête du monde, celle sans convictions, cette « droite orléaniste » qui a peur de son ombre. C’est quasiment chose faite. La diabolisation médiatique des violences a déjà fait reculer ceux qui trouvaient ce mouvement sympathique vu de leur canapé. La remontée de la REM dans les sondages n’est pas cependant suffisante pour assurer le succès. Il faut encore faire baisser le RN. On connait la méthode, éprouvée depuis longtemps. On multiplie les listes cannibales, destinées à siphonner les suffrages. C’est d’autant plus efficace avec une liste de Gilets jaunes que nombre d’entre eux partagent les priorités marinistes. La stratégie des idiots utiles a déjà fait ses preuves et ça marche à chaque coup, hélas. Lire la suite « La stratégie « Gilets jaunes » de Macron pour gagner les Européennes »

« Et si on parlait des gilets jaunes au conseil de sécurité ? » suggère l’ambassadeur russe à l’ONU


« Et si on parlait des +gilets jaunes+ au Conseil de sécurité ? » , a suggéré samedi l’ambassadeur russe à l’ONU Vassily Nebenzia à son homologue allemand Christoph Heusgen, qui venait d’assurer que discuter du Venezuela entrait dans le cadre d’une « diplomatie préventive ».

L’échange aigre-doux entre les deux diplomates avait débuté par une adresse directe de l’ambassadeur allemand à son homologue russe, soulignant que la réunion du Conseil sur le Venezuela n’avait pas été demandée par les seuls Etats-Unis mais aussi par la Pérou et la République dominicaine, membres non permanents.

Au Venezuela, il existe « une menace potentielle à la paix » il faut donc faire « de la diplomatie préventive » a souligné Christoph Heusgen en regardant fixement son homologue.

« La diplomatie préventive, c’est très beau… » a répondu Vassily Nebenzia, pensif. Et d’ajouter: « Que penseriez-vous si la Russie demandait de discuter au Conseil de sécurité de la situation en France ? Et des +gilets jaunes+ qui sont descendus dans les rues par milliers encore ce week-end ? »

() Orange actu

http://www.fdesouche.com/1147695-et-si-on-parlait-des-gilets-jaunes-au-conseil-de-securite-suggere-lambassadeur-russe-a-lonu

Zoom – Gérard Fauré : le dealer des stars dit tout sur TV Libertés

Dernier survivant des grands voyous et parrains français, Gérard Fauré a décidé de parler. Et quand on a été le fournisseur des stars et d’hommes politiques influents, cela donne des révélations explosives. Il n’avait pas pu tout dire chez Hanouna, « Gérard le Français » s’exprime librement sur TV Libertés ! Et cela décoiffe…

https://www.tvlibertes.com/gerard-faure-le-dealer-des-stars-dit-tout-sur-tv-libertes

Malgré le grand débat, la défiance des Français envers Macron subsiste

ob_a9d91c_212a7af5a6c3b5db2b97be9f8013f.jpgLa crise des gilets jaunes n’a pas changé la façon d’exercer son mandat d’Emmanuel Macron, estiment deux Français sur trois, selon un sondage IFOP-Journal du Dimanche publié ce dimanche.
Quelque 66% des sondés jugent que le président de la République « n’a pas changé », contre 34% d’un avis contraire.
Questionnés sur les éléments de la présidence d’Emmanuel Macron qu’ils souhaiteraient voir changer en priorité, les sondés sont 85% à citer « son attention aux préoccupations des Français », devant « sa manière de s’exprimer lorsqu’il est au contact des Français » (80%). Trois quarts des sympathisants de la majorité sont d’ailleurs d’accord avec cette affirmation. 
******
Pour 73% des Français, Emmanuel Macron doit également modifier sa « manière d’incarner la fonction présidentielle ». Un avis partagé par 91% des sympathisants de la France insoumise mais par seulement 48% des sympathisants de la République En Marche. Les Français demandent également au chef de l’Etat de changer « sa volonté de se dire en même temps de gauche et de droite ». Les sympathisants de la République en Marche le réclament à 38%.
Sources: lejdd.fr – bfmtv.com

Le progressisme sociétale est au service des intérêts sociaux-économiques du Système !

550776071.jpg

Ex: http://www.autochtonisme.com

On sait, depuis Gramsci, que tous les systèmes de domination reposent sur un pouvoir culturel. Le système de domination oligarchique, quant à lui, passe par une suprématie culturelle mais aussi par un suprémacisme sociétal, un suprémacisme qui s’affirme peu à peu dès 1789 et qui, aujourd’hui, n’est quasiment plus contesté, si ce n’est par quelques milieux réfractaires.

Le processus d’hégémonie culturelle est quasiment arrivé à son point terminal : les individus fréquentent davantage les centres commerciaux que les églises, ils cherchent moins à préserver leur liberté que leur « pouvoir d’achat », ils se soucient de leur individualité mais pas de leur lignée, ils ont conscience de leurs intérêts mais ignorent leur communauté, ils croient être libres mais sont domestiqués. L’homme d’aujourd’hui  est laid (au propre comme au figuré), déstructuré, liquide, superficiel, ignorant, égoïste et moralement tout petit. Même son QI semble s’amenuiser d’année en année, c’est dire ! Cette réalité, à peine caricaturée, prouve que le Système maîtrise à son profit et depuis longtemps tous les outils qui lui permettent d’assurer son hégémonie culturelle (enseignement scolaire, intelligentsia, télévision, presse, production artistique, publicité…). Cela prouve aussi qu’il en use pour amoindrir l’humain, ce qui devrait enlever toute illusion à son sujet. 

Lire la suite « Le progressisme sociétale est au service des intérêts sociaux-économiques du Système ! »

Discours de lancement de la Marche pour la Vie

A_Pouchol.pngLe 20 janvier 2019, Adélaïde Pouchol, rédactrice en chef adjointe de L’Homme Nouveau, était porte-parole de la Marche pour la Vie. Plusieurs milliers de manifestants ont bravé, une fois de plus, les conditions climatiques de début d’année civile, pour défendre la vie : de sa conception à sa mort naturelle. Nous mettons à votre disposition le discours de lancement de cette édition 2019. 

Cette année, nous ne marcherons pas seulement pour la vie, nous marcherons aussi pour la liberté ! Loi sur le délit d’entrave numérique à l’IVG votée en 2017, projet porté en 2018 par Laurence Rossignol de supprimer la clause de conscience des professionnels de santé, crises d’hystérie dans les bureaux de Marlène Schiappa et déclarations incendiaires dès que quelqu’un ose remettre en cause le droit à l’avortement ou dénoncer les manipulations sur l’embryon… Faut-il continuer la liste de ces attaques multiples, incessantes, contre le droit à la vie et la liberté de conscience ? Lire la suite « Discours de lancement de la Marche pour la Vie »

Jérôme Rodrigues, le blessé de trop

Capture-40.png

La grave blessure à l’oeil de Jérôme Rodrigues, survenue à l’occasion de l’Acte 11 des gilets jaunes ce samedi à Paris, est-elle celle de trop ? Il est vrai qu’au fil des manifestations qui se succèdent depuis maintenant plusieurs semaines, le nombre des blessés graves, notamment de ceux qui risquent de demeurer, d’une façon ou d’une autre, handicapés à vie ne cesse d’augmenter. Et cette situation ne peut plus durer. Le tribut payé par nos concitoyens, au sein duquel il faut inclure les blessés parmi les forces de l’ordre, est en voie de devenir exorbitant et, en tout cas, largement disproportionné au regard des enjeux portés par un mouvement dont on sent bien aujourd’hui, qu’il perd tout sens de la mesure.

Parti sur les bases de revendications citoyennes légitimes, le mouvement des gilets jaunes a d’abord reçu, dans la population, un large soutien. Nombreux étaient les Français qui, dans leur for intérieur, s’identifiaient à cette frange de la population qui n’en peut plus de travailler pour des salaires de misère. A ces retraités qui, ayant cotisé toute leur vie, voient leurs retraites fondre comme neige au soleil. A ces petits commerçants, artisans, agriculteurs qui n’arrivent pas à faire vivre leurs entreprises ou leurs exploitations, et qui, pour beaucoup d’entre-eux, n’arrivent pas à dégager un salaire décent de leur travail. Lire la suite « Jérôme Rodrigues, le blessé de trop »

Le vrai mal : la République jacobine et oligarchique

3979223401.png

Le mouvement des Gilets jaunes signe la déchéance représentative du pouvoir politique et, plus gravement, la faillite de nos institutions. Soubresauts violents et résignation contrainte se partagent le cœur des Français et des Gilets jaunes. 

Les actes V, VI, VII, VIII et autres de la mobilisation des Gilets jaunes ont révélé un essoufflement incontestable du mouvement en même temps qu’un certain durcissement. Les annonces du président Macron ont relativement porté. La stratégie gouvernementale est parvenue à diviser le mouvement et à réduire le courant de sympathie dont il jouissait. Beaucoup de gens inclinent à croire que les mesures annoncées sont de peu de poids, n’auront aucune incidence positive réelle, et, de fait, seront annulées par d’autres initiatives gouvernementales, mais ils doutent que la prolongation du mouvement puisse avoir des retombées fastes et que l’exécutif puisse vraiment mettre en œuvre une politique alternative à celle qui a été la sienne jusqu’à présent. Les Français comprennent les Gilets jaunes, dont ils partagent les conditions de vie et les problèmes pécuniaires, mais ils ne croient pas que leur mouvement, prolongé sine die, puisse contribuer à améliorer leur quotidien. Et les Gilets jaunes eux-mêmes baignent dans cet état d’esprit. Devant les caméras, beaucoup d’entre eux, non convaincus par le discours présidentiel du 11 décembre dernier et par les vœux du 31 décembre, et déterminés à persévérer dans leur action, reprochent à Emmanuel Macron de rester muet sur les moyens de financement des mesures sociales qu’il vient d’annoncer et le soupçonnent, à terme, de vouloir “reprendre d’une main ce qu’il a accordé de l’autre”.

Le fatalisme face à l’omnipotence du pouvoir économique et à l’impuissance du politique

Les intéressés n’accordent donc aucune confiance au président de la République quant à l’application des mesures qu’il a énumérées. Et les Français en général partagent cette défiance.

Lire la suite « Le vrai mal : la République jacobine et oligarchique »

Marks & Spencer se soumet aux délires d’extrémistes musulmans

MarksSpencer-2.jpg

Horrifiée, une jeune femme montre à la caméra des rouleaux de papier toilette vendus par les magasins Marks & Spencer. C’est affreux, le nom d’Allah est inscrit en relief dans le gaufrage du produit. La plaignante zoome sur l’objet du délit. Effectivement, il y a des motifs… Des pointillés pour faire joli. « Le nom de Dieu est ici ! Regardez ! » Ah, bon. Dans un éclair de lucidité, la reporter « spécial PQ » concède que l’inscription ne saute pas aux yeux… « Effectivement, sur certaines vidéos, peut-être que c’est pas clair, peut-être que là non plus ». Mais il faut penser au consommateur musulman qui se rend aux toilettes muni d’un microscope électronique. Il y en a.

La nouvelle fait le tour de la sphère « coupeurs-de-cheveux-en-quatre » en Angleterre et en France. La Fédération des collectionneurs de papiers hygiéniques fantaisie s’indigne. Les dames pipi voilées sont scandalisées alors que dans le Pas-de-Calais, on signale un consommateur musulman qui aurait été happé par sa chasse d’eau après s’être servi du produit. La punition divine. Il fallait s’y attendre.

Devant les protestations, ni une, ni deux : Marks & Spencer France retire le papier toilette de ses rayons non sans avoir expliqué, preuve à l’appui, que le dessin incriminé représentait une plante d’aloe vera. La clientèle en question pourrait penser qu’il y a du porc dans l’aloe vera… L’accusé s’inflige une punition pour une faute qu’il n’a pas commise. Soumission, Houellebecq, allée B, 3e étage.

En 1997, Nike USA retirait de la vente 38.000 paires de baskets portant un logo « offensant », plus récemment H&M bannissait une série de chaussettes supposées receler le mot « Allah » écrit à l’envers et il y a une semaine, Amazon supprimait des housses de toilettes pour des raisons similaires… Doléances infinies. Puits sans fond. Interdictions de toutes parts… Pendant ce temps-là, les magasins Lidl effaçaient des croix orthodoxes des emballages de spécialités grecques. Soumission, Houellebecq, en vente partout à prix discount.

Le gag final revient à la jeune fille de la vidéo qui, au moment de son tournage, a menacé d’aller se plaindre au siège. Après observation au microscope, aucune trace de sens du ridicule n’a été détectée chez cette personne.

Jany Leroy

Tribune reprise de Boulevard Voltaire

https://fr.novopress.info/