Réunion nationaliste de soutien aux Gilets jaunes samedi dernier près de Paris

monde.jpg

Samedi dernier, Yvan Benedetti, porte-parole du Parti nationaliste français et directeur du site Jeune Nation, organisait une réunion de soutien aux Gilets jaunes en région parisienne cliquez ici. A cette occasion, il avait invité Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, l’écrivain Alain Soral (Egalité et réconciliation), l’essayiste Hervé Ryssen et l’avocat royaliste Maître Elie Hatem. 

Dans le contexte actuel, cette réunion devait rassembler du monde et, de ce côté là, Yvan Benedetti peut être satisfait car la salle était pleine et les orateurs l’ont visiblement enthousiasmé.

Les nationaux et les nationalistes doivent multiplier les rencontres avec les Gilets jaunes afin de leur faire comprendre que la seule issue à leur révolte doit être, comme l’indique le dernier numéro de Synthèse nationale(n°50 cliquez ici), une véritable révolution nationale et identitaire.

S.N.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2019/01/21/reunion-nationaliste-de-soutien-aux-gilets-jaunes-samedi-der-6122477.html

Acte 10 des gilets jaunes : « Le grand débat, c’est de l’enfumage »

les-gilets-jaunes-de-dordogne-defilent-dans-les-rues-de-bergerac-600x300.jpg

Deux mois après le début de la mobilisation des gilets jaunes, l’heure est aujourd’hui au grand débat national, inauguré lundi par Emmanuel Macron.

Mais dans les cortèges de l’acte 10 de ce samedi à Paris, les gilets jaunes, eux, n’adhèrent pas. “Pour moi, le grand débat, c’est de l’enfumage” lance Maxime qui suit le rassemblement au départ des Invalides.

Zoom exclusif : reportage de TVL à La Marche pour la Vie

Loin des caricatures, TV Libertés prend le temps de partir à la rencontre des Marcheurs… pour la Vie qui, chaque année, remplissent les rues de la Capitale pour dénoncer la PMA, la GPA et l’extension du droit à l’avortement. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs exigences dans un profond contexte de défiance vis à vis du gouvernement ? Réponses dans ce reportage.

https://www.tvlibertes.com/exclusif-reportage-de-tvl-a-la-marche-pour-la-vie

Littérature & Politique • LA FONTAINE ET BOUTANG

3718279773.jpg

La Fontaine politique de Pierre Boutang vient d’être réédité par les éditions les Provinciales. Quand langue, philosophie et politique trouvent leurs rythmes, leurs rimes et leurs sens.  

La Fontaine aura accompagné Boutang toute sa vie. 

Des articles, à la fin des années quarante, sur celui que Sainte-Beuve appelait « notre Homère », salués à ce point par Maurras, alors prisonnier, que celui-ci lui demande de les récrire en vue d’un livre – la lettre de 1950 du prisonnier de Clairvaux servira de préface à ce La Fontaine politique qui ne sortira qu’en 1981, avant un autre livre, moins épais, La Fontaine. Les « Fables » ou la langue des dieux, en 1995 : Boutang et La Fontaine ne se sont jamais quittés. 

Pourquoi « notre Homère » ? Parce que, comme l’Iliade et l’Odyssée pour les petits Athéniens, les Fables de La Fontaine sont, devraient redevenir, la maïeutique de chaque petit Français, à savoir le lieu où la langue exprime, au plus haut point, le lien entre l’âme et le corps, la cité et l’universel, la race – il ne faut pas avoir peur du mot, qui n’a ici rien de biologique – et la civilisation, la force, qu’il faut réhabiliter, en ces décennies d’hypocrite faiblesse, et le spirituel que pourrait signifier, sinon, la force d’âme ? —, enfin, entre la raison et l’imagination – plus encore qu’entre le concept, mot que n’aimait pas Boutang, et l’image : l’intelligence des choses, ni des hommes, encore moins du cœur, n’est réductible à la raison ratiocinante, contrairement à ce que pensait Descartes. L’analogie – merci Thomas, merci Vico – n’est-elle pas maître des Fables, comme de l’Odyssée ? C’est pourquoi, « chaque fois qu’un enfant apprend sa langue, il imite et prolonge l’aventure capétienne du rassemblement d’une terre dans l’unité de sa parole maîtresse, gardienne de l’unité du cœur. »  Lire la suite « Littérature & Politique • LA FONTAINE ET BOUTANG »

Politique & Eco n° 199 – La bombe africaine et ses fragmentations : colonisation, décolonisation, migrations contemporaines

1. La bombe démographique mesure et comparaison avec l’Europe.

– Un seul chiffre : 1900 l’Afrique c’est 100 millions d’habitants aujourd’hui 1 milliards 200 millions !

2. Colonisation décolonisation.

– La grande et belle aventure coloniale pour le meilleur et pour le pire, ses figures, ses héros.
– la décolonisation et la post- colonisation, un roman vrai , le plus souvent tragique.

3. L’invasion migratoire contemporaine.

– La solution Urban Salvini.
– Mais aussi l’intervention économique d’aval et d’Amont, pour que l’Afrique garde ses élites.
– Un chiffre parlant : depuis la décolonisation 2000 Milliards de dollars déversés sur le continent noir, pour quel résultat ?

Liberté d’expression et droit de manifestation

6a00d8341c715453ef022ad3d32fc5200b-320wi.jpgNormalisation des rassemblements, dépôts en préfectures, déclaration des parcours, et surtout mise en place de services d’ordre empêchant la casse : autant de progrès d’un mouvement cherchant à s’installer dans la durée. La liberté concrète suppose en effet la responsabilité.

Une des ritournelles le plus souvent répétées, des deux côtés, majorité comme opposition, depuis le 17 novembre consiste à présenter le droit de manifester comme une liberté fondamentale. Et nul ne conteste, on l’espère du moins, que les pratiques du Venezuela où les forces répressives[1] du régime Maduro tirent à balles réelles sur les manifestations d’opposants ne doivent pas trouver leur place dans un pays se réclamant de la démocratie et de la liberté.

Uns affirmation aussi banale n’entraîne cependant pas des applications si évidentes ; et le fait même que l’on débatte de l’équipement en armes de poing, de l’observation de consignes obscures ou du concept même de violences policières, s’agissant du dispositif de maintien de l’ordre souligne notre question. Lire la suite « Liberté d’expression et droit de manifestation »

Détournement de fonds lors du Téléthon

Détournement de fonds lors du Téléthon

Encore un nouveau scandale du côté de l’AFM. L’AFM –association française contre les myopathies – a déposé plainte en octobre 2018 pour abus de confiance aggravé suite à un détournement de fonds. Les faits se seraient produits en 2017 à Plaissan, au nord de Montpellier.

1.720,05 euros auraient été versés à l’association. Or celle-ci n’a reçu qu’un versement de 130,75 euros. A l’occasion du Téléthon 2017, un gala avait été organisé, auquel 300 personnes auraient pris part. Or, selon l’organisatrice, l’intégralité de la recette aurait à peine suffi à couvrir les dépenses (le traiteur et la location du chapiteau). Deux chèques auraient par ailleurs été falsifiés et directement portés au crédit de l’un des prestataires. Une donatrice s’était émue de ne pas recevoir de justificatif lui permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt et a alerté l’AFM.

Sur les documents remis à l’association française contre les myopathies, figure le nom de la maire de Plaissan, Béatrice Négrier (DVG), en qualité de trésorière de l’événement. Un rôle que l’organisatrice aurait depuis démenti dans une lettre. Béatrice Négrier, conseillère régionale de la région Occitanie, fut vice-présidente de la région en charge de l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage. Un poste qu’elle avait dû quitter en 2016 après avoir été condamnée par le tribunal correctionnel de Montpellier à 4.000 euros pour abus de confiance.

https://www.lesalonbeige.fr/detournement-de-fonds-lors-du-telethon/

Extension des persécutions politiques

229847465.jpgGeorges Feltin-Tracol

Dans la soirée du 2 janvier 2019, non loin de l’avenue des Champs-Élysées, la police arrête Éric Drouet et le place une nouvelle fois en garde à vue pour le motif fallacieux d’« organisation d’une manifestation sans déclaration préalable ». Relâché une vingtaine d’heures plus tard, l’infortuné citoyen en colère comparaîtra en février prochain devant le tribunal correctionnel. Une seconde convocation l’attendra en juin prochain pour la détention supposée d’un bâton (et pourquoi pas un coton-tige ?). Ce chauffeur routier de 33 ans, devenu l’une des figures des « Gilets jaunes », avait auparavant été entendu dans un commissariat pour un soi-disant délit de « provocation à la commission d’un crime ». Il avait envisagé de manifester devant l’Élysée et, le cas échéant, d’y entrer. De quoi de plus normal pour un bâtiment de la République ? Lire la suite « Extension des persécutions politiques »

« Les Gilets jaunes ont rendu visible la partie la plus française de la France »…

Nous reproduisons ci-dessous entretien avec Alain de Benoist, cueilli sur Breizh Info, dans lequel il évoque la révolte des Gilets jaunes et le « débat » lancé par Emmanuel Macron et fait un tour d’horizon de l’actualité… Philosophe et essayiste, Alain de Benoist a récemment publié Le moment populiste (Pierre-Guillaume de Roux, 2017), Ce que penser veut dire (Rocher, 2017) et Décroissance ou toujours plus ?(Pierre-Guillaume de Roux, 2018).

Bourgtheroulde_Gilets jaunes.jpg

Alain de Benoist : « Les Gilets jaunes ont rendu visible la partie la plus française de la France »

Breizh-info.com : Tout d’abord en France, le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, tandis que s’annonce un grand débat national qui semble n’intéresser personne. Où va-ton ?

Alain de Benoist : Que le mouvement des Gilets jaunes se poursuive encore et que plus de la moitié des Français souhaitent voir ce mouvement se poursuivre est déjà un événement extraordinaire. Je m’en réjouis, bien sûr. Après une période d’inquiétude, les médias se plaignent maintenant d’avoir fait l’objet de « violences » sans se s’interroger un seul instant sur les raisons de leur discrédit. Le chef de l’État écrit des lettres et organise un « grand débat » dont on sait d’avance qu’il ne répondra pas aux attentes essentielles des Gilets jaunes. Tout cela serait risible, si cela ne relevait pas d’un mépris de classe qui s’avère apparemment indéracinable. Cela dit, il est vain de se demander sur quoi le mouvement peut déboucher. Lire la suite « « Les Gilets jaunes ont rendu visible la partie la plus française de la France »… »