Les Gilets Jaunes face à un gouvernement pompier pyromane – Journal du mercredi 9 janvier 2019

https://chaine.tvlibertes.com/widget/les-gilets-jaunes-face-a-un-gouvernement-pompier-pyromane-journal-du-mercredi-9-janvier-2019

Politique / Les Gilets Jaunes face à un gouvernement pompier pyromane

Depuis deux mois, les Gilets Jaunes sont mobilisés pour défendre leur pouvoir d’achat et lutter contre leur déclassement permanent. Face à cette colère, l’exécutif attise les tensions par le mépris et la répression…

Politique / L’union des droites en route pour les européennes?

On disait le clivage droite gauche terminé et les vieux partis balayés, à quelques mois des élections européennes, l’échiquier politique se refait une beauté. Départs, ralliements, tractations, le paysage commence à devenir plus clair.

International / Trump dos au mur

Donald Trump face à sa plus emblématique promesse de campagne : la construction du mur à la frontière mexicaine. Après 18 jours de blocage politique, le président américain s’est exprimé pour réclamer les 5,7 milliards de dollars nécessaires à la construction.

https://www.tvlibertes.com/les-gilets-jaunes-face-a-un-gouvernement-pompier-pyromane-journal-du-mercredi-9-janvier-20199

Vandalisme, violences, voyoucratie

6a00d8341c715453ef022ad3cc9bcf200b-320wi.jpgOn faisait état, ce 8 janvier, venant après l’effondrement du mois précédent, d’une légère remontée de la popularité du chef de l’État, et plus encore, de celle du chef de gouvernement dans les sondages d’opinion.[1]Emmanuel Macron gagnerait ainsi 5 points et Édouard Philippe 7 points.

Il faut, selon toute vraisemblance, attribuer cette double embellie, et aussi la préférence inhabituelle pour le Premier ministre, au désir d’un véritable retour à l’ordre public. Elle reflète en fait la lassitude face aux violences.

Celles-ci ont été largement commises au nom, ou plutôt aux marges, d’un mouvement de protestation, initialement populaire. Mais on doit bien se représenter que les forces du désordre ne se limitent ni aux gilets jaunes, ni même aux black blocs. Les incendies rituels de voitures pendant la nuit de la Saint-Sylvestre ont commencé il y a quelque 20 ans dans les quartiers islamisés de la banlieue de Strasbourg. Ils ont essaimé, depuis, d’année en année, sur l’ensemble des grosses agglomérations de l’Hexagone. Le phénomène dépasse désormais les 1 000 départs de feu recensés. On en dissimule de plus en plus le chiffrage qui avoisine probablement celui de 1 200 cette année. Lire la suite « Vandalisme, violences, voyoucratie »

Médias traditionnels contre réseaux sociaux : une guerre de l’information ?

Twitter-1-600x327.jpg

Découvrez cet entretien avec Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à l’université Pierre et Marie Curie, et président du comité d’éthique du CNRS.

Il réagit à la décision du CSA d’examiner la couverture médiatique des manifestations des Gilets jaunes.

https://fr.novopress.info/213140/medias-traditionnels-contre-reseaux-sociaux-une-guerre-de-linformation/

La Petite Histoire : l’affaire du sang contaminé

Au début des années 90 éclate un scandale politico-médical : l’affaire du sang contaminé. Entre 1983 et 1985, date à laquelle on découvre le virus du sida, du sang contaminé a été volontairement distribué à des patients alors que les risques étaient déjà connus. En trame de fond : des raisons financières, du lobbying entre laboratoires et une classe politique plus soucieuse de gérer son calendrier, ses amis et ses finances que de s’intéresser à la santé publique. Bilan : 2 000 personnes contaminées, 300 morts. Retour sur un scandale dont les répercussions se font toujours ressentir aujourd’hui, sans que les familles des victimes n’aient pu obtenir une juste réparation.

https://www.tvlibertes.com/laffaire-du-sang-contamine

Quand Macron évoquait la force illégitime de l’Etat et défendait un voyou contre les policiers

Quand Macron évoquait la force illégitime de l’Etat et défendait un voyou contre les policiers

Cette archive sur le compte facebook d’Emmanuel Macron, où il dénonçait les violence policières et défendait la crapule Théo, tombe bien mal :

Les violences policières qui ont eu cours il y a deux jours à Aulnay-sous-Bois nous rappellent à cette exigence absolue. Les enquêtes en cours diront précisément comment il faut qualifier juridiquement ces faits. Mais comment ne pas être choqué par ce qui est arrivé à Théo ?

Parce qu’à Aulnay, c’est la force illégitime de l’Etat qui a eu cours et la dignité d’un jeune garçon, d’une famille et d’un quartier, qui a été mise en cause.

Je tiens à rendre hommage à Théo et à son entourage. Alors que tout semble les pousser vers la haine et la révolte, ils font preuve d’un formidable sang-froid. Depuis plusieurs jours, ce sont eux qui incarnent la responsabilité. Ce sont eux qui refusent l’escalade de la violence. Ce sont eux qui en appellent à la patience et à la confiance dans nos institutions. Ils sont habités par un grand esprit de responsabilité. Je leur souhaite un retour à la vie normale le plus rapide possible.

https://www.lesalonbeige.fr/quand-macron-evoquait-la-force-illegitime-de-letat-et-defendait-un-voyou-contre-les-policiers/

Dans quel Etat j’erre?

europe-des-nations-276x300.jpgLouis Aliot l’a annoncé (confirmé) sur BFMTV lundi, c’est le jeune (23 ans) et  talentueux  Jordan Bardella, responsable de Génération Nation et Conseiller régional d’Ile-de-France, qui sera la tête de liste du RN pour les élections européennes. Hier, ce sont l’ex ministre des Transports Thierry Mariani et le magistrat et ancien député Jean-Paul Garraud qui ont officiellement déclaré qu’ils rejoignaient la liste du RN et de facto, quittaient LR, dont ils auraient été de toute façon exclus. En septembre dernier, M. Garraud, cofondateur avec M. Mariani du courant La droite populaire au sein de l’UMP, avait déclaré: « Je partage la philosophie et les orientations du Rassemblement National parce qu’il y a des choses que je ressens profondément comme l’identité et la souveraineté. C’est par le politique qu’on peut agir. Dans l’urgence, je suis prêt à aller au bout de la démarche. »

Thierry Mariani, né en 1958, encarté au RPR dès 1976, n’a pas eu, bien sûr, toujours des mots aimables vis-à-vis de l’opposition nationale, populaire et sociale qu’il a combattu sur le terrain électoral. Mais il a su évoluer, comme beaucoup de nos compatriotes  confrontés au choc du réel. En septembre 2012, au moment ou M. Mariani formulait déjà des propositions très fermes pour contenir l’immigration, nous nous interrogions: « la grande question est de savoir si l’UMP est  réformable  de l’intérieur, ou si le destin des membres (sincères) de La droite populaire n’est pas justement de larguer les amarres, de quitter un parti voué à l’implosion comme l’a affirmé Marine Le Pen et de s’allier à terme avec l’opposition nationale autour d’une plateforme commune ?» Lire la suite « Dans quel Etat j’erre? »

Hystérie médiatique ou dérapage d’un philosophe professionnel ?

luc_ferry-gilets-jaunes-tirer-armee-francesoir_field_image_dossier_1_0.jpg

Bernard Plouvier

Si j’en crois l’excellent blog d’informations Breizh Info, que je consulte deux fois/jour, un philosophe-politicien aurait conseillé aux forces de l’ordre d’utiliser leur(s) arme(s) face à des émeutiers violents.

Je n’ai lu qu’une demi-douzaine de pages de Luc Ferry (en revanche j’ai apprécié les deux ouvrages, publiés de façon posthume, de son grandiose parent prénommé Abel, mort au combat en 1918), mais je reste ébahi devant l’absence de nuances que sous-entend son conseil, donné il est vrai dans une émission où l’on cherche à toute force ce scandale qui « fait le buzz » !

Qu’un policier attaqué par des émeutiers armés (qu’il s’agisse d’une arme à feu ou d’une arme blanche menaçante – ce qui exclut le petit canif avec lequel se battaient certains trotskistes en 1968 ; mon coude gauche porte encore la trace d’un contact, mais il avait suffi d’un coup de poing bien placé pour assommer le voyou marxiste après son passage à l’acte) riposte avec son arme de service, c’est la stricte application du principe universel de la « Légitime défense » et l’on ne pourrait qu’approuver M. Ferry s’il en avait fait mention. Lire la suite « Hystérie médiatique ou dérapage d’un philosophe professionnel ? »